Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France : les clients pourront être remboursés des vols annulés

Cet engagement d’Air France est une victoire pour les voyageurs et les agences de voyages, qu’elles soient online ou offline.

Air France-KLM a annoncé vendredi que les clients dont les vols ont été annulés en raison de la crise du coronavirus pourront se faire rembourser, comme le demandaient les agences de voyages et les voyageurs. « L’évolution récente de la situation sanitaire mondiale et la levée progressive des confinements donne une meilleure visibilité sur l’évolution du programme de vols pour les prochains mois », a indiqué le groupe dans un communiqué diffusé sur son site. « Air France et KLM ont donc décidé d’ajuster leur politique de remboursement pour les annulations de vols effectives à partir du 15 mai : les clients concernés auront le choix entre un avoir ou un remboursement », a-t-il précisé. Par contre, les vols antérieurs à cette date ne sont pas concernés, ce qui devrait créer des frustrations.

« Le traitement de ces demandes pourrait prendre plus de temps », en raison « de l’ampleur de la crise et du nombre d’annulations », prévient le groupe aérien. Et les clients sont encouragés à continuer d’opter pour un avoir, avec la promesse d’une bonification de 15% sur la valeur du billet initial si cet avoir (valable un an) est reporté sur une réservation ultérieure.

La pression du marché

L’Union européenne a déclaré cette semaine que les passagers devaient pouvoir choisir entre un remboursement et un avoir. Et selon le Premier ministre Edouard Philippe, les professionnels de l’hôtellerie et du tourisme ont pris « l’engagement de garantir un remboursement intégral en cas d’annulation lié au Covid ». Pour les DOM-TOM et la reprise des voyages vers ces destinations, la promesse d’Air France-KLM revêt une importance capitale.

A la fin du mois d’avril, l’association française de consommateurs UFC-Que Choisir avait mis en demeure 57 compagnies aériennes de permettre le remboursement aux clients des billets annulés en raison de la pandémie, en application de la règlementation européenne. L’agence en ligne MisterFly a mis en demeure Iata, et le Cediv a porté plainte contre plusieurs compagnies auprès de l’Autorité de la concurrence.

Les billets non utilisés représentent 10 milliards de dollars en Europe, et 35 milliards au niveau mondial, selon l’Association internationale du transport aérien (Iata).

A lire aussi :

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique