Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pieter Bootsma (Air France-KLM) : « L’un des grands avantages de NDC, c’est la personnalisation »

Malgré la crise, le groupe Air France-KLM poursuit ses développements pour la norme NDC. En témoigne son récent accord avec Accelya. A cette occasion, nous avons interviewé Pieter Bootsma, Chief Revenue Officer d’Air France-KLM.

L’Echo touristique : Air France-KLM a signé un accord avec le fournisseur technologique Accelya (groupe Farelogix), permettant aux compagnies d’améliorer les contenus NDC. Comment ?

Pieter Bootsma : L’un des grands avantages, c’est la personnalisation. Grâce à NDC, nous avons accès à la totalité de la requête et nous pouvons connaître le voyageur auquel elle est associée. Ceci nous permet de lui proposer des offres qui correspondent à ses besoins spécifiques. Concrètement, cela peut prendre la forme de ce que nous appelons des « corporate bundles », des packages combinant un vol + une option payante, proposés à tous les voyageurs d’un groupe disposant d’un contrat firme. Vol + accès SkyPriority, vol + compensation CO2, etc.  En nous appuyant sur Accelya, notre objectif est aussi de garantir des prix plus attractifs, sur des prestations comme le choix du siège. Ces tarifs ne sont plus fixes mais dynamiques, c’est-à-dire déterminés en fonction de l’offre et de la demande. L’ensemble des améliorations apportées par NDC sont intéressantes à la fois pour les voyageurs loisirs individuels et pour les voyageurs d’affaires.

Quel pourcentage des ventes globales des agences de voyages correspondent à des tarifs NDC ?

Pieter Bootsma : C’est une question difficile, puisque nous avons peu de ventes indirectes en raison de la crise Covid-19. La part atteint actuellement environ 10%, mais ce pourcentage n’est pas forcément très représentatif, la part de clients affaires restant faible.

Quand vos contenus NDC seront-ils accessibles via Amadeus ? L’accès sera-t-il payant comme prévu ?

Pieter Bootsma : Des pilotes seront menés dès cet été avec des agences loisirs, avant le lancement à l’échelle mondiale le 1er novembre 2021.  Pour les Travel Management Companies, ce sera donc le 1er novembre. Le déploiement avec Amadeus sera bien sûr graduel.

Emmanuelle Gaillard, directrice de la distribution d’Air France-KLM, a prévenu que pour le contenu NDC accessible via Amadeus, une surcharge s’appliquera au prix final payé par le voyageur. C’est toujours exact ?

Pieter Bootsma : Oui, c’est exact. Nous savons que le groupe IAG (British Airways…, NDLR) appliquera également une surcharge pour les contenus NDC distribués à travers Amadeus. Air France-KLM a été le premier groupe aérien en Europe à signer un contrat global avec Amadeus. Pour nous, la surcharge sera de quelques euros par segment. Je ne peux pas préciser davantage le montant.

Un dernier message aux agences françaises ?

Pieter Bootsma : Jusqu’à maintenant, NDC a souvent été perçu comme un moyen pour les compagnies aériennes de réduire leurs coûts. Cet accord (avec Accelya) permet de mettre en avant l’objectif fondamental de NDC : celui d’améliorer la qualité des produits que nous pouvons offrir à nos clients, notamment par l’intermédiaire des agents de voyages.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique