Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aéroport d’Orly : Vueling rafle tous les créneaux libérés par Air France

Vueling a obtenu lundi l’approbation de l’Union européenne pour reprendre 18 créneaux horaires quotidiens d’Air France à l’aéroport de Paris-Orly.

Vueling n’en demandait sans doute pas tant. Hier, au nez et à la barbe de ses concurrents, la compagnie a raflé tous les créneaux cédés par Air France à Orly pour faire passer l’aide de l’Etat français. Des créneaux qui valent de l’or dans cet aéroport saturé depuis des années. La proposition de Vueling concernant les 18 créneaux d’horaires quotidiens de l’aéroport de Paris Orly a été approuvée et classée numéro 1 par la Commission européenne.

Ces créneaux avaient été libérés de manière contrainte dans le cadre de la recapitalisation du groupe Air France – KLM par la France. Vueling, la compagnie aérienne membre d’IAG pourra commencer à exploiter à partir de novembre 2021 ses 18 créneaux.

La vice-présidente européenne en charge de la politique de concurrence, Margrethe  Vestager, a déclaré que  « cela permettra à Vueling d’étendre ses activités dans cet aéroport très encombré, contribuant ainsi à garantir des prix équitables et un choix accru pour les consommateurs européens. Cela permet également de garantir que le soutien en capital important à Air France a permis à la compagnie aérienne de faire face à des difficultés financières résultant de l’épidémie de coronavirus, sans fausser indûment la concurrence sur le marché unique. »

Le 5 avril dernier , la Commission européenne a approuvé le projet français d’octroyer jusqu’à 4 milliards d’euros pour la recapitalisation d’Air France par l’intermédiaire de sa holding. Mais la mesure avait été autorisée à condition que la France mette en œuvre des mesures supplémentaires pour préserver une concurrence effective.

Vueling devra baser ses avions à l’aéroport d’Orly

La France a proposé des engagements concernant l’aéroport de Paris-Orly, où Air France dispose d’un pouvoir de marché important. L’aéroport est très encombré. Les compagnies aériennes ne peuvent pas accéder aux créneaux de décollage et d’atterrissage qu’elles demandent.

Air France a donc mis à disposition jusqu’à 18 créneaux (9 aller-retour) par jour sur l’aéroport de Paris-Orly à un transporteur concurrent, afin de permettre l’entrée ou l’expansion durable d’un nouveau transporteur sur cet aéroport, au bénéfice des consommateurs. En échange, l’Europe exige que le transporteur concurrent obtenant les créneaux d’Air France base à l’aéroport de Paris Orly tous les avions utilisant ces créneaux.

Le président de Vueling, Marco Sansavini, a indiqué : « Nous sommes déterminés à investir à Paris Orly et en France avec une offre durable ; nous baserons les avions les plus performants en termes de consommation de carburant et les plus grands de notre flotte – des avions Airbus A321 – à Paris Orly pour profiter pleinement de cette opportunité. Notre proposition solide et compétitive apportera des avantages uniques aux consommateurs français et européens, notamment le partage de codes et le trafic en correspondance avec d’autres compagnies aériennes du groupe IAG et la plateforme de fidélité IAG (Avios) ».  

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique