Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3 Masai Mara

Animaux dans la brume

Le jour n’est pas encore levé sur la grande plaine du Masai Mara, mais l’effervescence règne dans le hall du lodge. Il est 6 heures, l’heure de pointe pour le safari du matin. Un thé ou un café vite avalé et chacun s’engouffre dans son minibus pour deux heures de grand spectacle… garanti. Aux confins de la Tanzanie, la réserve n’est pas la plus grande, mais c’est la plus réputée, avec quelque 80 espèces de mammifères et des centaines d’oiseaux. Ici, le fameux Big Five (buffle, lion, éléphant, léopard et rhinocéros) est quasi immanquable. Alors que la brume se disperse et que la rosée paillette d’or les herbes de la savane, ce sont, une fois de plus, les zèbres qui ouvrent la parade, profil gauche, profil droit, derrières rayés en pagaille… Dans le rôle des comiques de service, les phacochères se posent là. Façon de parler, car ces Kenyan Express ne se déplacent qu’en procession pressée, la queue dressée en l’air. À l’horizon, une girafe à l’amble se balance gracieusement, telle une fleur géante aux longues tiges. Dans sa baignoire boueuse, un hippopotame se prélasse. Là, un lion repu baille. À deux pas, tapie dans l’herbe rase, la lionne reste à l’affût. Sauvez-vous les gnous ! Celui-là n’a pas échappé au carnage. Sa carcasse, déjà froide, fait le bonheur des vautours et marabouts. Sur la scène du crime, une hyène, puis deux, en embuscade. On s’approche, mais… c’est comme si l’on n’existait pas ! La vie va son cours pour les habitants du Masai Mara, indifférents aux touristes voyeurs.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique