Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

165 acteurs du voyage et du digital pressent l’Europe d’agir contre Google

Un important collectif estime que Google abuse de sa position dominante, et demande à la Commission européenne d’agir.

En février 2020, 34 entreprises du tourisme et six fédérations d’entreprises touristiques avaient adressé un courrier à la Commission européenne pour alerter sur leur situation vis-à-vis de Google, accusé de concurrence déloyale.

Cette semaine, les acteurs du voyage et d’autres secteurs d’activité persistent et signent. Approuvé par 135 sociétés et 30 associations, un nouveau courrier a été envoyé à Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission européenne. Objectif : lui demander l’exécution de la décision européenne de 2017 « sur l’abus de position dominante de Google ».

Parmi les 165 signataires figurent Evaneos, Booking.com, Casamundo, eDreams Odigeo, Expedia, Kayak, Lastminute, TripAdvisor, Location Vacances Express.

Google Search/Shopping dans le viseur

« Bien que nous soyons concurrents entre nous pour apporter la meilleure expérience au consommateur, nous avons un concurrent commun dont les pratiques sont déloyales – Google », explique la lettre. « Le maintien d’une intégration technique par Google de ses propres services de recherche spécialisée au sein de son service de recherche générale quasi monopolistique, constitue un abus de position dominante manifeste », ajoute-t-elle.

« La décision du 27 juin 2017 de la Commission Google Search (Shopping) était censée créer un précédent en interdisant à Google de promouvoir ses propres services au sein des pages de résultats de recherche de son service dominant de recherche générale. Cependant, à ce jour, la décision n’a pas conduit à un quelconque changement significatif de la part de Google. »

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique