Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

1 Yaté

Bol d’air dans le « Grand Sud »

La RP3, « la Route du Sud », quitte Nouméa et conduit, en moins d’une demi-heure, à travers cols, vallées et chutes d’eau, à des panoramas dégagés à l’infini sur des crêtes vert sombre griffées de pistes de latérite rouge sang. Un paradis sauvage, sans villages ni tribus, pour 300 espèces endémiques de végétaux et d’arbres inconnus en métropole : niaoulis aux troncs blancs tortueux, kaoris, gaïacs, araucarias qui tendent leurs bras vers les nuages… Cette brousse cache ou engloutit les marques des hommes, comme ces travaux des bagnards d’autrefois, l’ancienne base militaire de l’US Air Force lors de la guerre du Pacifique ou les traces des premières mines de fer et de nickel. À Goro, les friches d’un convoyeur géant descendant de la montagne et le wharf en bord de mer finissent de rouiller, à moitié engloutis par la végétation. Le parc de la Rivière bleue enveloppe un lac artificiel de 40 km2. De discrets et jolis villages se découvrent seulement en bord de mer, côté lagon : Yaté, Prony, Touaourou… Le « Grand Sud », comme disent les habitants de Nouméa, est un résumé de la Grande Terre et de son histoire cachée.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique