Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages-sncf.com teste la commande vocale

Comment réserveront les clients dans 10 ans ? Les équipes de Voyages-sncf.com s’interrogent, et lancent du coup de nombreuses bouteilles digitales à la mer.

Imaginez que dans 10 ans, il n’y ait plus de site web, d’URL, d’application. C’est un postulat sur lequel phosphore Benoît Bouffart, directeur produits et innovations de Voyages-sncf.com, avec ses équipes de 200 employés.

Dans cet esprit, Voyages-sncf.com commence à explorer les possibilités d’Amazon Echo, un assistant personnel, qui peut aussi servir de centrale domotique ou de station de musique.

Converser avec l'agent virtuel Léa

Concrètement, le voyageur s’adresse à ce boîtier cylindrique (en anglais seulement) pour poser des questions jusqu’à la réservation d'un voyage en train. Benoît Bouffart s’est prêté au jeu, lors d’un point presse ce matin, en demandant une destination ensoleillée. La voix, Léa, a notamment proposé Biarritz, Toulon et Montpellier en retour. Libre ensuite à l’utilisateur de réserver, à travers ce système débarrassé de tout écran, et basé sur la reconnaissance vocale.

"Amazon Echo pourrait sortir dans un an" pour la filiale de la SNCF, qui va maintenant le faire tester par des clients. Et ce, peut-être sur le marché américain, où Alexa (vendu environ 200 dollars) est déjà commercialisé, alors que le déploiement de l’assistant personnel est attendu dans quelques mois. Un système de commandes vocales est déjà déployé sur les application iOS de l'agence en ligne.

Un lab permanent

Ce matin, Benoît Bouffart a aussi présenté un deuxième produit, moins convaincant, autour de la réalité virtuelle. Avec un casque Samsung qui embarque un smartphone. Seule la ville de Lyon est aujourd’hui développée. Il est ainsi possible de découvrir la Basilique Notre-Dame de Fourvière, à travers une visualisation à 360°, et d’autres points d’intérêt, puis de voir les prix et d’acheter un billet. "Ce produit ne sortira pas dans deux semaines. Nous allons d'abord le tester avec des clients. Le lancement aura sans doute lieu dans deux ans". A moins que ce projet ne soit retoqué.

Toujours dans le but de rester agile et innovant, Voyages-sncf.com s’est récemment lancée sur Facebook Messenger. La filiale de la SNCF a aussi testé, en 2012, la TV connectée (avec une appli VSC), avec Samsung et Orange. Un projet, depuis, abandonné. Toute entreprise a le droit à l’erreur, estime Voyages-sncf.com.

Une organisation en "feature teams"

"Nous avons trois parti-pris : mettre le client au centre, ainsi que les collaborateurs et l’agilité", insiste Benoît Bouffart, qui croit à la co-construction des différentes fonctionnalités et services.

A cette fin, l’entreprise a constitué 15 "feature teams" de 10 à 15 personnes, qui travaillent sur le modèle d'une start-up. "Une feature team a toutes les compétences pour faire un morceau du site ou de l'application", comme la page d'accueil par exemple.

"Avant, nous proposions 4 évolutions par an. En juin, nous en aurons 19". Et certaines de ces innovations pressenties seront aussi vite abandonnées qu’expérimentées, si l'utilisateur ne leur donne pas crédit.

Voyages-sncf.com a montré sur grand écran ce qu'un utilisateur peut visionner à travers un casque connecté : sites touristiques, plan de train, prix.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique