Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyage : vers la fin des tests Covid au retour en France ?

C’est l’une des demandes exprimées par les professionnels du voyage, via les Entreprises du Voyage.

Alors que la pandémie enregistre une certaine accalmie, les pros du voyage demandent au gouvernement le retrait de l’obligation de test PCR ou antigénique au retour, pour les voyageurs vaccinés en provenance des pays hors Union européenne (UE).

Le gouvernement est-il prêt à accéder à cette demande ? C’est la question que L’Echo touristique a posée à Jean-Baptiste Lemoyne mardi 1er février, lors d’un point presse.

Cette mesure « avait été prise pour permettre la reprise des voyages » après de nombreuses fermetures de frontières, a rappelé en préambule le ministre délégué au Tourisme. « Il fallait prendre un maximum de précautions ». Depuis, même si le nombre de contaminations demeure très élevé en France, la situation sanitaire se détend, reconnaît-il.

« Maintenant, je me mobilise en interministériel pour que nous puissions au maximum assouplir ce dispositif, a ajouté Jean-Baptiste Lemoyne. Parce que les tests à l’étranger peuvent être payants, parfois ils sont coûteux, et créent un stress supplémentaire dans le séjour. » 

Une décision qui relève du Conseil de défense 

« Je plaide pour des aménagements », a complété Jean-Baptiste Lemoyne. Précisant néanmoins que la décision relève du Conseil de défense sanitaire, lequel se réunit mercredi 2 février. Et le ministre d’ajouter : « En fonction de la situation sanitaire qui nous sera présentée, ce sera l’occasion de voir ce qui peut se faire ou pas, et dans quel calendrier ».

« Aujourd’hui, la tendance épidémique semble s’inverser », a souligné Gabriel Attal mercredi midi, lors d’un point presse organisé à l’issue du conseil des ministres. Mais « le sous-variant BA.2 nous invite à la prudence », a ajouté, prudent, le porte-parole du gouvernement. « Notre hôpital reste sous-tension, ce qui justifie pour le moment pleinement le maintien des mesures les plus efficaces dont nous disposons, c’est-à-dire le port du masque en intérieur et le pass vaccinal. »

Levée de certaines restrictions

Pour Gabriel Attal, la France a passé « le plus dur » de cette vague, d’où de nouveaux allègements annoncés récemment : fin des jauges dans l’univers de la culture, du télétravail obligatoire, du masque obligatoire en extérieur. Mais le porte-parole n’a pas évoqué aujourd’hui l’abandon du test au retour d’un voyage hors UE. Il faut désormais attendre le prochain conseil de défense, dans deux semaines.

Depuis le 4 décembre 2021, toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance. Toutefois, les personnes présentant un schéma vaccinal complet en sont exemptées lorsqu’elles arrivent d’un État membre de l’Union européenne.

La logistique permettant de réaliser les tests 24h ou 48h avant le départ s’avère parfois compliquée. Même si certains voyagistes s’en occupent au nom de leurs clients. En outre, la crainte d’être placé en quarantaine à destination inquiète les voyageurs, et les freinent dans leur décision d’achat.

A lire aussiEvénementiel : l’Etat débourse 100 millions d’euros pour soutenir la filière

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique