Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyage d’affaires : la sécurité prime sur la maîtrise des coûts

Selon le dernier Baromètre EVP, le marché du voyage d’affaires a connu une croissance deux fois plus importante que prévue en 2015. Le trio de tête des préoccupations des entreprises est par ailleurs bousculé, la sécurité l’emportant sur la maîtrise des coûts.

"Nous sommes vraiment sur une reprise économique marquée dans le marché du voyage d’affaires", se félicite Guillaume Col, PDG d’American Express Voyages d’Affaires France, Belgique et Pays-Bas, lors de la présentation du Baromètre EVP 2015 à Paris, le 27 janvier.

La sécurité, valeur montante

Les budgets de déplacements professionnels ont en effet augmenté de 1,42% l’année dernière en Europe, soit le double des prévisions du Baromètre 2014 (0,7 %), sachant qu'un point de croissance équivaut à un apport de 4 milliards d’euros sur le marché. Avec une croissance de 0,8% en 2015, la France se situe en-deçà de la moyenne européenne.

Autre surprise, les entreprises revoient leurs priorités. "Pour la première fois, la sécurité arrive en tête des préoccupations, devant la maîtrise des coûts", souligne Guillaume Col. Ainsi, 96% des entreprises répondantes ont mis en place des solutions de suivi et de tracking des voyageurs. Mais l’approche curative prévaut sur la prévention puisque seules 24% des sociétés formeraient leurs voyageurs en la matière.

Maîtriser les coûts par l'amélioration des processus

Des résultats d’autant plus parlants que l’enquête a été réalisée à 90% avant les attentats du 13 novembre à Paris, montrant que l’attention à la sécurité des voyageurs, priorité n°2 selon le Baromètre 2014, est une tendance de fond.

Privilégiée par les entreprises depuis plusieurs années, la maîtrise des coûts recule ainsi en deuxième position. Si 52% des personnes interrogées considèrent qu’elles peuvent encore optimiser la gestion des coûts, selon 50% des répondants, les efforts doivent avant tout être portés sur l’amélioration des processus qui regroupent : l’évaluation en amont de la pertinence et du coût d’un déplacement, la mise en place d’outils online, ou encore l’utilisation d’outils de moyens de paiement et de gestion des dépenses.

Cette année, les dépenses liées à l’aérien comptent pour 40% des dépenses de voyage d’affaires, alors que celles liées à l’hôtellerie représentent 28%.

Une embellie durable sur le marché du voyage d'affaires

Enfin, sur la dernière marche du Top 3 des priorités des entreprises, la satisfaction des voyageurs fait un bond en avant, puisqu’elle n’était qu’en 6ème position en 2014. Les entreprises sont désormais près de 50% à mesurer la satisfaction de leurs voyageurs d’affaires, contre 45% l’année dernière. "Mais la satisfaction est avant tout vue à travers un prisme financier, dans un souci de productivité du voyageur", précise Guillaume Col.

Si 76% des répondants perçoivent encore le voyage d’affaires comme un coût nécessaire, contre 24% qui l'identifient comme un investissement, le marché semble embrasser une croissance durable. Les dépenses totales de déplacement devraient progresser de 1 à 3% en 2016, selon les marchés (1,6% pour la France).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique