Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une déferlante de grandes marées

2015 promet du spectacle avec 87 jours de grandes marées et même une marée du siècle, le 21 mars, qui va déplacer les foules touristiques.

« Pourvu qu'il y ait du vent ! ». À l'Office de tourisme de Saint-Malo, comme sur toute la côte Atlantique, on se prépare avec fébrilité à la « marée du siècle ». Pour l'équinoxe de printemps, le 21 mars prochain, le coefficient de marée atteindra le chiffre record de 119, sur une échelle qui va de 20 à 120. Ce sera la plus grande marée depuis le début du nouveau millénaire, avec une montée des eaux qui pourrait atteindre, vents et courants aidant, 15 mètres dans certaines communes du Nord-Ouest. Déjà, le 22 février dernier, avec un coefficient de 117-118, le spectacle d'un Mont Saint-Michel redevenu une île, deux heures durant, a comblé les curieux et touristes spécialement venus pour l'occasion. « Pour le week-end du 21-22 mars, nous attendons des milliers de personnes, autant que pour le Festival Étonnants Voyageurs ou le 15 août, principaux pics annuels. Nous recevons des dizaines de coups de fil chaque jour et la plupart des hôtels affichent déjà complets », témoigne Servane Cambabessous, à l'OT de Saint-Malo. « Nous sommes en première ligne, traditionnellement un lieu de grandes marées et à deux pas du Mont Saint-Michel où le spectacle promet d'être incroyable, d'autant que tous les travaux d'aménagement y sont maintenant terminés ». La cité corsaire a fait depuis longtemps des grandes marées un de ses arguments touristiques. Le nom de domaine « grandes marées » a même été déposé par l'OT en 2003. En prévision du cru 2015 exceptionnel (il y aura cette année 87 jours de grandes marées, soit un coefficient supérieur à 95, dont 42 à plus de 100), le site Grandes-marees.com a été complètement relooké. Mis en ligne le 10 février dernier, il présente, animations et vidéos à l'appui, le phénomène et détaille l'offre touristique malouine : balades côtières, pêches à pied ou sorties en mer organisées par les agences réceptives et hôtels locaux.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique