Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI revoit sa politique de commissionnement en Allemagne

Le groupe a annoncé des mesures d’assouplissement sur la commission versée aux agences allemandes. La guerre des commissions est déclarée outre-rhin pour booster le marché. Va-t-elle débarquer en France ?

TUI Travel PLC premier tour opérateur sur le marché allemand avec 12,929 millions de voyages vendus en 2008, a annoncé à l’ITB que sa politique de commissionnement sera assouplie, afin de moins pénaliser les agences dont le volume d’affaires s’inscrirait en baisse en 2009. Le système en place prévoit la rétrocession d’une partie de la commission par l’agence si ses ventes reculent de plus de 5 %, ou en cas de décrochage par rapport aux performances nationales de TUI. Cette tolérance est relevée à 10 %. En pratique, TUI explique que cette mesure correspondra à une hausse de 0,7 % du commissionnement versé à un millier de points de vente indépendants. Hasso von Düring, directeur commercial de TUI Allemagne, s’attend à un recul de 4 à 5 % du chiffre d’affaires sur l’année en cours. Les capacités du TO  ont déjà été réduites de 14 % pour la saison d’été. Pour sauver leur saison, les leaders allemands s’orientent vers une guerre des commissions : Rewe, numéro 3 national, a déjà annoncé une hausse générale de 0,5 % des commissions versées à ses distributeurs.