Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Train : Thello veut fermer sa ligne Marseille-Nice-Milan en 2021

Il n’y aura plus de trains Thello en 2021 entre Milan et Marseille, via Monaco, les Alpes-Maritimes et le Var. Des emplois sont menacés en France.

La société Thello, filiale de la compagnie publique de chemins de fer italiens Trenitalia, veut fermer en 2021 son Eurocity Marseille-Nice-Milan, une ligne internationale qui permet aussi de soulager la desserte locale sur la Côte d’Azur, a affirmé jeudi le syndicat des Cheminots CFDT.

Thello, dont la direction n’était pas immédiatement joignable, exploite la ligne depuis 2014, avec trois trains par jour. La cadence est réduite depuis le déconfinement. Le train ne part plus de Marseille et il n’y a plus que deux trains Nice-Milan par jour. « La direction nous a annoncé la semaine dernière l’arrêt définitif de la circulation du train Marseille-Nice-Milan courant du 1er semestre 2021 », a indiqué à l’AFP Gabriel Rabellino, délégué syndical CFDT chez Thello, confirmant une information de Nice-Matin et de certains médias italiens.

À Rome, Trenitalia a seulement indiqué « être dans une phase de transition, avec un projet beaucoup plus grand, la grande vitesse en France ». « L’épidémie de Covid a tout retardé et aucune date ne peut être confirmée. Nous sommes actuellement entre deux chaises », a-t-on ajouté de même source. Thello poursuit cependant sa liaison depuis Milan avec Lyon, via Modane.

38 postes menacés à Nice

La CFDT Cheminots s’attend à l’annonce d’un plan de sauvegarde de l’emploi (plan social) de Thello d’ici la fin du mois incluant 38 emplois à Nice, contrôleurs, machinistes, guichetiers et encadrement. « On pouvait comprendre avec le Covid que le train de nuit Paris-Venise ne soit pas faisable mais pas cette ligne », a commenté le délégué CFDT, qui en appelle aux Etats français et italien pour pousser l’entreprise à faire marche arrière et sauvegarder l’emploi.

Thello avait obtenu fin 2017 un accord historique avec la SNCF et la région Paca, permettant aux abonnés professionnels de la SNCF de monter dans le train pour seulement 5 euros par mois, et de soulager ainsi le réseau TER saturé aux heures de pointe. « C’est une ligne qui rendait beaucoup de services. S’ils cessent le partenariat avec la Région, ça risque de poser problème. Elle permettait le cabotage sur train Nice-Monaco à 08h, en direct et sans grève, permettant à beaucoup de gens de le prendre et de soulager les autres TER », a indiqué à l’AFP Eric Sauri, président et fondateur de l’association d’usagers « Les naufragés du TER Grasse-Vintimille ».

« C’est une décision qui serait surprenante si elle se confirme car Thello a réservé des sillons supplémentaires à SNCF Réseau pour les années futures et se situait plutôt dans une dynamique de développement », a commenté auprès de l’AFP le sénateur LR Philippe Tabarot, délégué aux transports de la région Sud Paca. Cette décision intervient avant le début du service Frecciarossa 1000 entre Milan et Paris, au second semestre 2021.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique