Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

[Tourisme en France] Qui se cache derrière Alentour, la plateforme soutenue par le gouvernement ?

Timothée de Roux a quitté Abritel pour un tout nouveau projet accompagné par la Banque des Territoires et le gouvernement français.

Développer une plateforme dédiée à la destination France, de nombreux professionnels l’ont tenté, sans réel succès. Alentour souhaite relever le défi. Cette nouvelle plateforme sera présentée, lors d’une conférence de presse le 30 septembre, par Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires (Groupe Caisse des dépôts), et Timothée de Roux, président d’Alentour. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État chargé du Tourisme, participera à cette opération de lancement médiatique.

Timothée De Roux a travaillé pendant 7 ans au sein d’Abritel/HomeAway (Expedia)

Que sait-on d’Alentour ? C’est une société par actions simplifiée officiellement créée en avril 2021. Christian Boutin Sanchez, Fernando Cuesta Ruifernandez, Lilian Lancelot, Benoît Parizet, Philippe Personne, Magali Prevet, Antoine-Xavier Troesch en sont administrateurs. Selon nos informations, le projet disposerait d’un petit trésor de guerre de 35 millions d’euros.

Un site embryonnaire

Le site Alentour-france est pour l’instant embryonnaire, mais donne déjà les lignes conductrices. « Alentour connecte les professionnels des activités de loisirs avec des hôtels, campings, gîtes, auberges, chambres d’hôtes, et les institutionnels du tourisme pour que les visiteurs puissent réserver instantanément une offre d’activités locale riche et variée », explique la plate-forme. « Digitalisez vos activités, bénéficiez de nouveaux canaux de distribution à moindre coût, remplissez vos ailes de saison et augmentez vos revenus tout en sécurisant vos marges », promet-il. 

Alentour s’engage à développer des partenariats « avec les hébergements touristiques et les institutionnels du tourisme de toutes les régions de France ». Sur ce point, l’expérience de Timothée de Roux (ex-Abritel/HomeAway et Les Collectionneurs, et membre du Comité interministériel du Tourisme jusqu’en avril) constituera un atout. Amadeus et Dawex sont présentés comme des partenaires technologiques pour faciliter la connectivité promise. Même si les écueils de projets passés nous ont prouvé l’immense difficulté de l’entreprise… Garantir la réservation en ligne d’une myriade de prestataires touristiques français reste une gageure. 

Contrer les plateformes étrangères

Le projet s’inscrit dans une dynamique globale tricolore. Dans le « plan de reconquête » pour le tourisme annoncé par le président de la République Emmanuel Macron, le digital occupe une place de choix. « Le numérique est aujourd’hui au cœur du tourisme, avait-il déclaré au mois de juin 2021. On réserve par le numérique, et ce sont parfois des plateformes étrangères qui captent la valeur », avait-il ajouté, évoquant les régulations et la fiscalité qui leur sont appliquées. Sans jamais citer Booking et autres Airbnb, plateformes leaders en France pour l’hébergement, et offensives sur le terrain des activités.

Face à cette concurrence internationale, le gouvernement souhaite aider les entreprises françaises du tourisme à se numériser, avait-il précisé. L’objectif est aussi de « nous-même bâtir nos plateformes françaises », et donc « avoir une offre française pour les touristes français et les touristes étrangers (…) en gardant au maximum la valeur dans notre pays. Voilà la stratégie que nous allons déployer. »

Dont acte semble-t-il…

________________________________________________________

Chez Abritel, Timothée de Roux ne sera pas remplacé porte pour poste

Timothée de Roux était directeur général d’Abritel depuis 2016, un poste qu’il a quitté depuis quelques mois. « La France reste un marché clé pour nous et continuera de bénéficier d’une équipe de direction régionale, mais il n’est pas prévu de remplacer ce rôle spécifique », nous indique la direction de la communication d’Expedia, propriétaire d’Abritel. « Abritel continue à offrir le même niveau de service de qualité et à soutenir les vacanciers et les propriétaires en France comme nous le faisons depuis plus de 20 ans. » L’année dernière, le groupe Expedia s’est profondément restructuré. « Dans le même temps, comme toutes les entreprises de voyages, Expedia Group a subi une baisse importante des réservations au déclenchement de la crise sanitaire due à la Covid-19 », nous rappelle la direction de la communication. « Bien que nous nous sommes efforcés de sauver des emplois, ces changements s’inscrivent dans la continuité de nos efforts de rationalisation. »

A lire aussiPSE : le groupe Expedia supprime 280 postes en France

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique