Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Starwood, nouveau challenger du groupe Accor

En rachetant le groupe Taittinger, le fonds d’investissement américain Starwood Capital Group met la main sur la chaîne hôtelière Louvre Hotels.

Longtemps implanté de manière marginale en Europe avec seulement une centaine d’établissements, le groupe américain Starwood Hotels & Resort (Sheraton, Westin et W) est devenu en l’espace de quelques semaines un acteur incontournable du paysage hôtelier.

Champagne, cristal et parfums

Ce changement, le groupe le doit à sa société soeur, le fonds d’investissement Starwood Capital Group qui, après avoir acquis en avril les 36 établissements détenus en propre par le groupe britannique Le Méridien (en partenariat avec la banque Lehman Brothers), concluait le 21 juillet un accord de rachat du groupe Taittinger, pour 2,8 milliards d’E(dettes comprises). L’opération est prévue pour la fin du troisième trimestre.

Dans l’escarcelle de cet empire du bon goût à la française, figure, outre les champagnes Taittinger, la cristallerie Baccarat et les parfums Annick Goutal, la division Louvre Hôtels, composée d’une branche luxe (hôtels Concorde, le Crillon et Le Lutétia à Paris, le Martinez à Cannes) et économique (enseignes Campanile, Première Classe et Kyriad). En pleine restructuration depuis neuf mois (nouvelle identité visuelle pour Première Classe, nouveau concept de chambre pour Campanile, développement à l’international), Louvre Hôtels réunit 891 établissements implantés pour l’essentiel dans l’Hexagone. En 2004, l’ensemble a réalisé un chiffre d’affaires de 783,6 ME, pour un bénéfice net de 66,5 ME.

Si la stratégie du géant américain concernant l’avenir des palaces est encore floue (plusieurs investisseurs seraient sur les rangs pour racheter le Crillon et le Martinez), Barry Sternlich, PDG de Starwood Capital, ne cache pas son intérêt pour la branche hôtellerie économique. Il a déjà annoncé vouloir développer les enseignes Campanile, Première Classe et Kyriad en France et dans les pays émergents, notamment en Europe de l’Est.

En attendant, Starwood se hisse au deuxième rang français (avec 794 hôtels et 54 889 chambres) et européen (1 016 hôtels, 96 093 chambres) des groupes hôteliers, selon Consulting Group. Derrière Accor mais devant Best Western, InterContinental Hotels Group et Hilton International.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique