Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Six franchises à la loupe

HAVAS VOYAGESd Objectif 2008 : 150 agences.- Frais d’ouverture : 300 E.- Adhésion annuelle : 1 000 E.- Versement d’une redevance (montant estimé de 0,5 à 1 %) sur le volume d’affaires loisirs.- Obligation de réaliser un minimum de ventes avec TUI France.Les plus- La notoriété de la marque.- Les accords négociés avec les fournisseurs dans le cadre de l’Alliance.T.

HAVAS VOYAGES

d Objectif 2008 : 150 agences.

– Frais d’ouverture : 300 E.

– Adhésion annuelle : 1 000 E.

– Versement d’une redevance (montant estimé de 0,5 à 1 %) sur le volume d’affaires loisirs.

– Obligation de réaliser un minimum de ventes avec TUI France.

Les plus

– La notoriété de la marque.

– Les accords négociés avec les fournisseurs dans le cadre de l’Alliance.T.

– Les campagnes de communication locales et nationales.

– La centrale des paiements, optionnelle.

– Le reversement aux agences de la totalité des revenus émanant des fournisseurs.

Les moins

– La pause de l’enseigne à la charge de l’adhérent.

– Un coût de franchise élevé.

– La charte graphique, à respecter impérativement.

– L’impossibilité de développer une activité voyage d’affaires sous la marque Havas Voyages.

THOMAS COOK

– Objectif 2008 : 260 à 300 agences.

– Redevance actuelle, proportionnelle au volume d’affaires :

Jusqu’à 1 ME : 5 000 E.

De 1 à 2 ME : 10 000 E.

De 2 à 3 ME : 15 000 E.

Plus de 3 ME : 17 500 E.

Les plus

– Une exclusivité territoriale.

– Les campagnes de communication nationales.

– L’exclusivité sur les produits Thomas Cook et une semi-exclusivité sur Neckermann.

– Le reversement des revenus et incentives réalisés.

– Les outils technologiques : Nerus, Bomoco…

– Les aides en matière juridique, ressources humaines, marketing…

Les moins

– Le coût élevé du contrat actuel.

– La perte d’exclusivité sur la vente des produits du Club Med.

– La crise traversée par le réseau en 2004.

AMBASSADE FRAM

– Objectif 2008 : 250 agences labellisées.

– Pas de droit d’entrée ni de redevance annuelle.

– Enseigne à la charge du TO.

– Absence de redevance.

– Exclusivité territoriale sur la marque Ambassade Fram.

50 % des ventes de voyages à forfait à réaliser avec Fram. Ce pourcentage est assorti d’un objectif de parts de marché à atteindre.

– Fram doit toujours être présent en vitrine et bénéficier de la moitié de sa surface.

Les plus

– La notoriété du TO qui communique au niveau national.

– La qualité des produits.

– L’apport d’outils pour promouvoir la marque au niveau local.

– La participation commune à des salons ou à des opérations commerciales.

Les moins

– L’impossibilité que l’agence labellisée soit membre d’un réseau.

– Le niveau élevé des ventes à réaliser avec Fram.

– La non-exclusivité sur la commercialisation du TO.

– Le faible montant (1 %) du fonds marketing.

JET TOURS

– Objectif : 150 à 200 agences.

– Pas de droit d’entrée ni de redevance annuelle.

– Enseigne payante (montant prélevé sur le fonds marketing).

– 50 % des ventes loisirs à réaliser avec Jet tours. Niveau assorti d’un minimum de volume d’affaires annuel à réaliser avec le TO par point de vente.

Les plus

– La notoriété de la marque.

– L’accès au système de réservation Atlas (avantage qui tend à disparaître depuis la création du site professionnel).

– Le montant du fonds marketing (2 %).

– La possibilité pour l’agence labellisée d’être membre d’un réseau.

Les moins

– Le niveau élevé des ventes à réaliser avec Jet tours.

– La non-exclusivité sur la commercialisation du TO.

– Le prochain changement d’enseigne, avec un logo qui manque de lisibilité, selon certaines agences.

NOUVELLES FRONTIÈRES

– Objectif 2007 : 80 agences.

– Droit d’entrée : caution de 15 000 Û.

– Nécessité de disposer d’un local commercial d’au moins 80 m2.

– Chiffre d’affaires minimal avant rétrocession de 1,5 ME.

– NF reverse au franchisé un pourcentage (non communiqué) sur le chiffre d’affaires, la vente des assurances et les frais de dossier.

Les plus

– La notoriété de la marque.

– Les campagnes de communication nationales.

– L’exclusivité territoriale et des produits NF.

– La gestion de l’agence, assurée pour l’essentiel par le groupe.

Les moins

– Le non-recrutement d’agences de voyages déjà existantes.

– Le montant de la caution.

– La clientèle appartient à Nouvelles Frontières.

– Le manque d’autonomie du franchisé.

CARLSON WAGONLIT TRAVEL

– Objectif : 25 % du réseau loisirs.

– Droit d’entrée (montant non communiqué).

– Partage des recettes (70 % pour le franchisé/30 % pour CWT).

– Partage des charges.

Les plus

– Les accords négociés avec les fournisseurs dans le cadre de l’Alliance.T.

– Les bases de données – R Corpo, Hotel Corpo -, le portail TO et le site professionnel à venir.

– Les accords de communication signés avec la presse quotidienne régionale.

– Les aides en matière juridique, de ressources humaines…

Les moins

– Une marque peu connue du grand public.

– Un coût de franchise élevé.

– Une stratégie floue depuis deux ans.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique