Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Rivages du Monde dévoile sa nouvelle production et mise sur le maritime

La compagnie de croisières traduit sa recherche d’un relais de croissance sur les mers du monde dans sa production 2021.

Largement identifié sur le segment des croisières fluviales, Rivages du Monde se montre désormais ambitieux sur le segment maritime. Des eaux de l’Arctique, dans lesquelles la compagnie s’aventurera pour la première fois, au littoral vendéen, en passant par les plages de Rio de Janeiro. 16 itinéraires sur les mers du monde sont programmés pour la saison 2021.

Ces itinéraires seront tous réalisés à bord du World Explorer, sorti du chantier naval de Viana do Castelo, au nord de Porto, en juillet 2019. Construit pour naviguer dans les eaux les moins accueillantes de la planète, le World Explorer, équipé de moteurs hybrides et d’un système de stationnement dynamique, accueille jusqu’à 180 passagers.

14 croisières fluviales

Les prestations et services à bord, haut de gamme, permettront à Rivages du Monde d’équilibrer son offre entre les croisières fluviales et les croisières maritimes, jusqu’ici opérées par le vieillissant Astoria. « Le panier moyen pour une croisière sur l’Astoria (vols compris) se situait autour de 3 100 euros. Nous vendrons les croisières à bord du World Explorer entre 6 et 7 000 euros », chiffrait, en début d’année, Sarah Cortès-Martin, la directrice commerciale de la compagnie, lors d’une conférence de presse.

Si les croisières maritimes prennent plus d’importance dans l’activité de la compagnie (25% du chiffre d’affaires en 2019), l’axe fluvial n’en demeure pas moins sa spécialité. Ainsi, 14 croisières seront proposées en 2021 (Mékong, Yangtsé, canal de Panama, Volga, lac Baïkal, Duro, Danube, …). Rivages du Monde affrètera 13 bateaux pour réaliser ces croisières, avec une nouvelle classification. La catégorie « 5 roses des vents » regroupera les « tout nouveaux bateaux ou de bateaux intégralement rénovés, chics et confortables pour une expérience 5* », tandis que la catégorie « 4 roses des vents » comptera des « bateaux récents ou récemment rénovés, d’inspiration contemporaine ». Enfin, la catégorie « 3 roses des vents » réunira de « très petites unités (moins de 50 passagers), spécialement conçues pour l’exploration ».

En 2019, le tour-opérateur a enregistré un chiffre d’affaires de 56 millions d’euros, soit 10 millions d’euros de plus qu’en 2018, pour environ 18 000 clients. La Russie, le Portugal, le Mékong et le Danube ont été les destinations les plus vendues.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique