Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Rhodes, l’île grecque qui monte

Les énormes engagements des tour-opérateurs l’an dernier ont mis l’île du Colosse au premier plan sur le marché français. Encore outsider, elle espère devenir une destination phare dans le bassin méditerranéen.

Les professionnels du tourisme en Grèce se veulent rassurants : sur les îles comme sur le continent, la crise financière que traverse le pays n’aura pas d’impact sur les prestations offertes aux vacanciers. Chez les tour-opérateurs, qui ont négocié leurs prestations au coeur de l’hiver, la saison à Rhodes part d’ailleurs sur de bonnes bases, même si l’île est en concurrence avec sa voisine Chypre et la côte turque, toute proche. Le démarrage est moins évident sur le segment des voyageurs individuels : l’inflation, notamment dans les restaurants, combinée au facteur d’insularité, rend les vacances dans l’île plus onéreuses que par le passé. Côté production, l’offre de petites unités d’hébergement exclusives, telles qu’on peut en trouver à Santorin, est encore absente des brochures, les voyagistes ciblant plutôt de grosses unités d’hébergement, à l’image de Marmara, qui table sur 30 000 clients cette année. Le TO s’est engagé sur pas moins de 1 344 sièges par semaine, dont 75 % depuis les aéroports de province. Des vols directs qui se justifient d’autant plus que l’île, assez vaste (100 kilomètres de long), se suffit à elle-même pour des vacances d’une semaine, mariant le repos balnéaire et la visite de sites antiques. Mais l’offre d’hébergement, dominée par établissements construits il y a une trentaine d’années en front de mer, en particulier dans la banlieue de la capitale, se renouvelle désormais sous une forme plus attirante : les bungalows avec petites piscines privées, par exemple, sont très tendance et Jet tours s’engage sur l’une des plus belles créations du genre.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique