Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Rezidor voit la fin de la crise

La crise n'a pas entamé la politique de développement du groupe hôtelier scandinave, qui a renoué avec la croissance en 2010.

«Depuis janvier 2010, le RevPar des marques Radisson Blu et Park-Inn n'a cessé d'augmenter. C'est une bonne surprise car les analystes prévoyaient une année maussade », se félicite Kurt Ritter, le président du groupe Rezidor. Optimiste, mais prudent, il parie sur un maintien de la croissance en 2011, avec une hausse du prix des chambres, ne dépassant pas 4 %. En France, les hôtels Rezidor affichent un revenu par chambre disponible, ou RevPar, en hausse de plus de 18 % au troisième trimestre 2010. Ce retour de la croissance va de pair avec des projets de développement importants. « Notre stratégie a toujours été le maintien de nos ouvertures, malgré le contexte économique », explique Kurt Ritter. Une centaine d'hôtels sont dans le "pipeline" du groupe, dont quatre nouvelles adresses en France : la conversion du 1835 White Palm Hotel à Cannes en hôtel Radisson Blu en décembre prochain, l'ouverture en 2012 d'un hôtel Radisson Blu à Nantes, à La Défense et la construction d'un resort en Corse près de Porticcio. Mais les grands projets sont ailleurs, en Russie et dans les pays de l'Est de l'Europe. En ouvrant un hôtel Radisson à Moscou au début des années 1990, Rezidor a été l'un des premiers groupes hôteliers à s'implanter dans l'ex-bloc soviétique. Aujourd'hui, il conserve son avance sur ses concurrents avec 37 hôtels et 25 ouvertures annoncées en 2010. En Afrique subsaharienne, Rezidor se développe depuis trois ans et dispose de 17 établissements mais projette d'en ouvrir 20 dans les deux ans à venir.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique