Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pourquoi Univairmer veut recruter des agents de voyages à domicile

Univairmer s'organise pour créer un mini-réseau de coachs voyages, capables de recruter de nouveaux clients, et rattachés à des agences de proximité. Marielle Saguet pilote le projet.

 

"Les agents de voyages sont de bons techniciens, mais pas des commerciaux, explique Jean Dionnet, PDG du réseau Univairmer. Des formations peuvent bien sûr les aider à ajouter cette compétence. Le problème, c’est qu’avec des effectifs de plus en plus tendus, et la recherche de productivité, les vendeurs n’ont pas le temps de prospecter de nouveaux clients".

Quels profils ?

D’où son projet de développer des agents de voyages à domicile, qui seront des coachs voyage, se déplaçant au domicile ou sur le lieu de travail de clients CSP+. L'objectif à terme est de disposer idéalement d'un agent de voyages à domicile par ville ou département d'implantation, précise Jean Dionnet. Marielle Saguet, qui pilote le projet, et forte de ses 15 ans d'expérience dans le tourisme, rêve d'un mini-réseau de 30 à 40 coachs à terme. De premiers tests sont prévus, en vue d'un déploiement dans le réseau à compter du printemps.

Marielle Saguet, qui a vendu en 2008 son agence Amazone Voyages de Chantilly (Oise) à Univairmer, espère recevoir des candidatures dans les prochaines semaines (coachvoyages@univairmer.com). "Nous allons privilégier les profils de professionnels du voyage", insiste-t-elle. Les anciens patrons d’agence de voyages qui ont cédé leur affaire, mais aussi des collaborateurs qui veulent faire évoluer leur carrière, ont le profil de l'emploi.

Une joint-venture ad hoc

En mai 2015, Univairmer a créé la joint-venture My Travel, une SARL basée à Lamorlaye (Oise), chargée de recruter ces conseillers mobiles. Il s’agira d’apporteurs d'affaires sous contrat (avec une commission de 3% à 7%, avec des paliers selon les ventes générées), qui seront idéalement des auto-entrepeneurs. "C'est assez compliqué de trouver le bon modèle économique, admet Marielle Saguet. Avec notre système, un coach réalisant 400 000 euros de volume d'affaires par an pourrait gagner environ 1500 euros de revenus par mois".

Les voyageurs finaliseront ensuite leurs commandes dans l’agence la plus proche. Les aspects techniques, jusqu’au bulletin d’inscription, seront gérés dans ce point de vente. Question subsidiare, et particulièrement sensible : à qui appartiendra le client, après la première vente ? "Au coach bien sûr". Ou presque : au niveau commercial, la relation appartient au coach. Mais techniquement, pour des raisons juridiques, la responsabilité du client échoit à Univairmer, précise le réseau. Complicité et relation de confiance devront unir l'agent de voyages à domicile à le point de vente à laquelle il sera rattaché.

Marielle Saguet, cofondatrice de My Travel

Une formation d'environ 10 jours, au siège social, précédera la prise de fonction des coachs. L’occasion de familiariser les nouvelles recrues avec les outils de travail, la culture de l’entreprise et le service sur mesure, explique Marielle Saguet qui pilote la formation et le suivi, en plus du recrutement des agents à domicile.

"Nous allons sensibiliser les personnes à la notion de conciergerie et de service que développe Univairmer depuis un an. Ensuite, les coachs ne seront pas lâchés dans la nature. Nous voulons créer un vrai réseau en équipe".

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique