Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Polémique sur le parachute doré de l’ex patron de Thomas Cook…

L’ancien patron d’Arcandor, qui gère la marque Thomas Cook, débarqué en février, serait parti avec un bonus de 2,3 ME. La colère des actionnaires monte en Allemagne.

 

Le scandale des parachutes dorés touche également le tourisme. Thomas Middelhoff, président du conseil de surveillance d’Arcandor, la maison-mère de Thomas Cook, a été remercié fin février et le bonus de 2,3 millions d’euros qu’il emporte au titre de sa gestion passée provoque la colère des actionnaires allemands. Cette somme complète la rémunération du dirigeant, qui s’élevait à 1,2 million d’euros en 2008. « Je représente 1,5 million de personnes, qui se demandent où est passé leur argent », a déclaré Marc Tüngler, directeur de l’association allemande des actionnaires DSW, au Financial Times. Le cours de l’action Arcandor, dont les activités incluent le tourisme, la grande distribution (Karstadt) et la vente par correspondance, a chuté de 29 euros à 1,30 euro sous la présidence de Thomas Middelhoff. Le groupe, qui affiche un déficit de 764 millions d’euros en 2008, est à la recherche de liquidités. La vente de la branche touristique, évoquée dans la presse allemande au mois de mars, est pour l’instant reportée. Karl-Gerhard Eick, le successeur de Thomas Middelhoff, hérite d’1,4 milliard d’euros de dettes. Il tentera en juin de négocier la prolongation d’un emprunt bancaire de 650 millions d’euros pour sauver l’intégrité d’Arcandor.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique