Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Plan tourisme : pour les autocaristes, ce n’est pas encore gagné…

Les autocaristes vont continuer de faire le siège de gouvernement. Ils souhaitent que leur activité profite de l’intégralité des mesures dont bénéficient les autres métiers du tourisme.

Pour la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV), depuis le début de la crise, le gouvernement « a oublié un pan entier du tourisme : le transport », et en particulier les autocaristes.

Depuis le 13 avril, date de l’annonce du plan tourisme par le président de la République, la fédération demande que les entreprises vivant des services touristiques ne soient pas les grandes oubliées du plan gouvernemental. Jusqu’à présent, les décisions prises ne bénéficiaient pas aux « cars Macron » extrêmement fragilisés par la crise. Mais vendredi dernier, dans un communiqué de presse publié, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, et Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d’Etat aux Transports, ont annoncé l’inclusion du secteur des cars et bus touristiques dans le plan de soutien pour le tourisme. Permettant ainsi aux entreprises de bénéficier d’une exonération de cotisations sociales sur les mois de mars à juin 2020.

Une petite victoire pour les autocaristes

Si cette première victoire est un point positif pour la FNTV, « malheureusement, cette communication évoque seulement le bénéfice des exonérations de cotisations sociales pour 4 mois. Or, nos entreprises doivent pouvoir bénéficier également des autres mesures du plan de soutien au tourisme, en particulier de la prolongation du dispositif exceptionnel de chômage partiel et de la prolongation des reports d’échéances bancaires de 6 à 12 mois annoncées par le Premier ministre lors du Comité interministériel du tourisme ».

La fédération annonce donc qu’elle va poursuivre sa « mobilisation auprès des pouvoirs publics pour bénéficier de la totalité des mesures dont nos entreprises de tourisme par autocar ont cruellement besoin pour survivre à cette crise sanitaire sans précédent ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique