Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pauli voyage en Grèce et bientôt en Espagne

Austro Pauli Visit France déplace le curseur de sa production vers l’Europe du Sud. Cette année, le groupe lance sa 25ème destination avec la Grèce qui fait l’objet d’une brochure dédiée. Et en 2008, sa production s’ouvrira à l’Espagne. L’entreprise pilot


2007 sera grecque pour Austro Pauli Visit France (APVF). Le TO, qui a déjà programmé des week-ends à Athènes par le passé, se lance cette fois ci à la conquête du pays des dieux avec une brochure dédiée printemps-été de 76 pages (Visit Grèce), à l’image de Visit Italie inauguré en 2003. Lors de notre première année sur l’Italie, nous avions enregistré 6 000 à 7 000 clients, souligne Christian Orofino, directeur général. Si nous pouvions faire autant sur la Grèce, nous serions satisfaits. Pour monter sa production hellénique (incluant les îles), le voyagiste s’appuie sur l’ancien réceptif de Jumbo/Jet tours et dispose d’allotements sur vols réguliers. 

Le groupe Austro Pauli Visit France voit cependant plus loin en Europe du Sud. Il compte ainsi bien profiter du retrait de Marsans-Transtours de l’Espagne. Pour cela, le TO compte lancer en 2008 une brochure d’au moins 72 pages sur cette destination avec en prime les Baléares et les Canaries.

Cette année, Austro Pauli Visit France offre un concentré de 25 destinations, à travers pas moins de 20 brochures distribuées à 1,8 million d’exemplaires. Nous sommes un multi-spécialiste, comme une mercerie à tiroirs multiples, souligne Christian Orofino. Une programmation globale de 1100 pages (2800 produits), accessible via un site professionnel lancé à Top Resa 2006. Résultat : 22% de nos ventes individuelles passent désormais par ce canal. Notre objectif est d’atteindre les 30% en moyenne mais les 70% à 80% sur notre production week-ends en Europe, qui représente 18 000 clients par an. Nous pourrons alors, sans doute en 2009, nous contenter d’une brochure électronique.
Face à la montée en puissance des sites de centrales hôtelières, plébiscités pour monter des courts séjours en Europe, le TO estime avoir deux avantages : ses produits clé en main, et sa bonne maîtrise de la qualité des hôtels. Pour l’instant, il refuse de s’essayer au BtoC, et ne se considère pas prêt pour le forfait dynamique. Austro Pauli Visit France, qui vient de changer de système de gestion (abandonnant Perinfo au profit de Data) est né de la fusion l’an dernier entre les marques Austro Pauli et Visit France. Les deux voyagistes réunis ont enregistré l’an dernier un chiffre d’affaires de 43,6 M€ (+1,6%), pour un bénéfice avant impôts de 150 000 €. Quelque 87 000 clients leur ont fait confiance l’an dernier, dont 68000 individuels. Avec l’année Mozart, nous avons fait une bonne année sur l’Autriche, avec une hausse de 37% du nombre de clients. C’est notre première destination, suivie de la France, de Madère et des week-ends en Europe. La déception est venue de la Croatie (-35%), malgré tout conservée, en raison d’une concurrence trop forte, et de prix excessifs. Le TO est en revanche satisfait des premiers résultats de la brochure Escapades en France, lancée cet hiver. Cette collection de courts séjours dans l’Hexagone a déjà séduit 1000 clients. Sa deuxième version, pour la saison printemps-été, s’est étoffée passant à 68 pages (contre 28), et comprenant 206 produits élaborés avec les Services Loisirs Accueil (LSA).  

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique