Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Patrice Caradec (Bravo Club) : « Nous savons que nous sommes attendus pour 2022 »

Alpitour France parie sur une nouvelle gamme de produits, Bravo Club Premium, pour rebondir en 2022, comme nous l’explique son président, Patrice Caradec.

L’Echo touristique : Bravo Club sort une nouvelle brochure pour l’été 2022. L’hiver est déjà terminé ?

Patrice Caradec : Malheureusement, on ne s’attend pas à un hiver fabuleux… Les informations des derniers jours ne sont pas rassurantes. Mais nous ne savons pas encore comment la situation évoluera, et quelle sera la réaction du marché. Par contre, nous nous préparons activement pour vivre un bel été 2022. L’envie de voyager est toujours très forte. Nous le constatons par exemple avec notre service Groupes, qui montre souvent les tendances qui animeront le marché dans quelques mois. Et nous sommes optimistes pour 2022.

La distribution de votre brochure 2022 est en cours avec une nouveauté : des clubs « Premium »…

Patrice Caradec : Nous avons la chance d’être adossé une maison mère (Alpitour) qui dispose d’un portefeuille hôtelier très important sur le marché italien. Nous avons donc sélectionné six produits qui se distinguent par leur qualité hôtelière supérieure. L’emplacement, les chambres, la restauration… Ce sont des produits qui ont beaucoup de succès en Italie, et on se dit qu’il y a une place à prendre sur le marché français, pour des clients qui cherchent à retrouver l’esprit village au sein d’une expérience hôtelière plus exclusive.

Ce sont donc des produits vendus plus chers ?

Patrice Caradec : Ils sont automatiquement plus chers, mais le rapport qualité/prix proposé est très avantageux. Malheureusement, le marché des clubs s’est banalisé. La sensibilité au prix est devenue bien trop importante. Avec les Bravo Club Premium, nous pouvons nous battre sur d’autres critères que celui du prix le plus agressif. Nous délivrons un autre message au marché, qui est celui de la qualité. Selon moi, le tour-operating, c’est avant tout du produit, et pas forcément de la technologie ou un prix, même si tout ceci fonctionne ensemble. Mais il faut savoir utiliser tous ces outils à bon escient pour trouver le bon équilibre. C’est ce que nous allons faire, par exemple, avec notre outil de package dynamique, qui est enfin prêt à répondre aux attentes du marché.

Dans le marché actuel, il est indispensable de proposer du package dynamique.

Comment contrôle-t-on la qualité finale d’un produit sur un outil de package dynamique, très axé sur le prix ?

Patrice Caradec : Dans le marché actuel, il est indispensable de proposer du package dynamique. C’est ce que nous faisons désormais, avec beaucoup de possibilités, d’aéroports de départs, de durée de séjour… Mais nous ne voulons pas, pour autant, dégrader l’expérience client au profit du meilleur prix. J’ai toujours pensé que les vacances commençaient dès le décollage. Certes, c’est devenu stressant de prendre l’avion. Et c’est justement pour cela qu’on utilise le package dynamique avec un cadre très précis. Par exemple, on ne propose pas de vols avec plus d’une escale, les transits internationaux ne dépassent jamais 4h, et les bagages sont toujours inclus. Nous sélectionnons les partenaires et choisissons nos connexions en fonction de leur efficacité. Le trajet en avion doit être le plus simple et efficace possible.

Comment faire connaître cette nouvelle offre de clubs à la distribution ?

Patrice Caradec : En faisant le travail commercial d’un tour-opérateur, que nous avons déjà commencé à faire d’ailleurs. Avant la pandémie, Bravo Club commençait à percer au sein de la distribution. Nous savons que nous sommes attendus pour 2022. Les agents de voyages ne nous ont pas oubliés. Et nous sommes prêts : avec cette nouvelle production, et le déploiement de plusieurs dispositifs. Nos commerciaux sont de retour sur le terrain pour rencontrer les agences de voyages, et nous multiplions les webinaires et les formations en ligne. Nous sommes à 95% B2B, avec une grosse activité Groupes, donc la distribution est essentielle à notre fonctionnement. Nous sommes d’ailleurs référencés par tous les grands réseaux, et nous ne pourrons pas réaliser notre objectif de l’été 2022 – qui est de faire aussi bien que pendant l’été 2019 – sans les agents de voyages.

NB : Pour l’été 2022, Bravo Club programme 26 clubs, dont 6 Premium, dans 16 destinations. Les Pouilles, la Sardaigne, Rhodes, les Maldives, le Kenya viennent étoffer le portefeuille de destinations programmées. Plus d’informations sur l’espace pro de Bravo Clubs.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique