Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sondage Covid/Omicron : quel impact sur les agences de voyages ?

La cinquième vague et le nouveau variant ont un impact significatif sur l’activité, montre un nouveau sondage adressé aux agences du CDMV et du Helpdesk.

Vendredi 26 novembre en soirée, Jean-Charles Franchomme a posté un sondage auprès du CDMV et du Helpdesk officiel des pros du tourisme. Le cofondateur des deux groupes Facebook d’agences de voyages nous a partagé, ce matin, les résultats.

Dans les 48 heures, le sondage a récolté pas moins de 1535 réponses (plusieurs réponses par personne étant possibles).  30% des répondants constatent des « demandes de devis, mais qui ne se concrétisent pas ». 20% observent un arrêt quasi total des ventes depuis une ou deux semaines. 11%, des demandes d’annulation de la part des voyageurs. En revanche, 8% des agences notent que c’est « plus calme, mais nous vendons encore pour le moment ». Par ailleurs, 8% relèvent des inquiétudes liées à la 3e dose (délai, obtention) ». Enfin, 7%  avouent « ne savent plus quoi vendre/ont peur de vendre même si la demande est là ».

Inquiétudes, mais résilience

« Les agences et les clients sont inquiets », résume Jean-Charles Franchomme, rappelant les mauvaises nouvelles des derniers jours : le confinement en Autriche, les tensions dans les Antilles, la 3e dose généralisée, la fermeture des frontières du Maroc, et surtout le variant Omicron. Ce qui soulève le problème de la responsabilité de plein droit, et du remboursement dans les 15 jours, ajoute-t-il.

« Nous avons besoin du maintien des aides aux opérateurs de voyage, d’autant que les ventes actuelles auraient dû permettre de générer de la trésorerie pour aider au remboursement des avoirs. Nous savons que les entreprises du Voyage œuvrent en ce sens. » « Le secteur a aussi besoin d’une harmonisation européenne des politiques de voyage, comme le demande l’Ectaaa », ajoute le cofondateur des deux groupes Facebook.

Malgré un contexte compliqué, les agences ne cèdent pas à la panique, complète-t-il, rejoignant ainsi les propos de René-Marc Chikli (Seto). « Les agences de voyages font preuve de résilience, nous nous informons au quotidien, et nous sommes là pour assister les voyageurs. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique