Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Paris : près de six millions de visiteurs à la Tour Eiffel en 2022

Avec plus de 5,8 millions de visiteurs en 2022, la Tour Eiffel a retrouvé un niveau de fréquentation proche de 2019 et de l’avant-crise sanitaire, à l’instar des autres grands monuments parisiens, selon la Société d’exploitation de la Tour Eiffel (Sete).

La Tour Eiffel a quasiment retrouvé sa fréquentation d’avant crise sanitaire, selon la Sete. « Avec 5,849 millions de visiteurs accueillis, 2022 marque le retour incontesté des visiteurs internationaux », se réjouit la société dans un communiqué. La Dame de Fer, qui avait accueilli jusqu’à 7 millions de visiteurs en 2014 et encore 6,2 millions en 2019, avait dû fermer de mi-mars à fin juin 2020, lors du premier confinement, puis de nouveau de fin octobre 2020 à mi-juillet 2021.

Ouverte donc seulement cinq mois et demi en 2021, elle avait accueilli 2,1 millions de visiteurs cette année-là. En 2022, près de la moitié de ses visiteurs sont venus d’Europe, précise la Sete : en tête, l’Italie et l’Espagne (8%), suivies de l’Allemagne et du Royaume-Uni (7%) puis de la Belgique et des Pays-Bas (2%). Les Américains, qui ont opéré en 2022 un retour massif dans la capitale, « ont représenté à eux seuls environ 11% » des entrées, ajoute la Sete.

Une fréquentation en hausse dans tous les grands sites parisiens

Les grands musées parisiens ont, eux aussi, annoncé des fréquentations en nette hausse par rapport à 2021, et tendent à retrouver les niveaux de 2019: 7,8 millions pour le Louvre, 6,9 pour le château de Versailles, 3 pour le musée d’Orsay ou le Centre Pompidou… Outre le retour des touristes étrangers, l’année 2022 a été marquée, pour la Tour Eiffel, par l’installation d’une antenne radio à son sommet, la faisant désormais culminer à 330 m, soit six de plus qu’auparavant. Ainsi que par l’ouverture d’un nouveau restaurant à la main du chef étoilé Thierry Marx.

Mais la Tour Eiffel a aussi été au centre de plusieurs polémiques : l’abattage d’arbres que devait entraîner la construction de petits bâtiments, finalement abandonnée devant l’émoi suscité, l’insécurité liée au retour des touristes, les traces de plomb révélées par le chantier de peinture en cours…

Le président de la Sete Jean-François Martins veut que l’année 2023 soit placée « sous le signe de la célébration de Gustave Eiffel et de son génie, à l’occasion du centenaire de sa disparition », conclut-il dans le communiqué.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique