Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marseille, capitale de la croisière avec Top Cruise

La ville, qui vient d’accueillir la dixième édition de Top Cruise, confirme son rôle de capitale française du secteur, en dépit des grèves.

Le salon professionnel Top Cruise, qui a fêté son dixième anniversaire le week-end dernier, a intronisé Marseille comme le port incontournable de la croisière en France : « En 2001, Marseille recevait 240 000 passagers dont 77 500 en tête de ligne et 233 escales. En 2010, nous allons en accueillir 713 000 dont 269 000 en tête de ligne et 344 escales », explique Jacques Truau, président du Club de la croisière Marseille Provence et organisateur de l’événement. Et, malgré la crise, la croissance ne se dément pas, avec 13,2 % de passagers supplémentaires prévus cette année par rapport à 2009 et une hausse de 55 % des passagers en tête de ligne. En 2011, les professionnels tablent sur 900 000 passagers dont 300 000 à 350 000 en tête de ligne. Pour mieux accueillir tout ce monde, le Port de Marseille prévoit de « doubler la capacité du Marseille Provence Cruise Terminal (MPCT) avec la création d’un second terminal dans un bâtiment de 15 000 m² », révèle Jacques Massoni, représentant des actionnaires au sein du terminal de croisières. Mais le coût reste à estimer. Le salon se tenant en plein conflit social, la question de la fiabilité du port ne pouvait pas non plus être occultée. Jacques Truau, tout en déplorant ces blocages, se veut rassurant : « En 2010, 21 escales ont été supprimées dont 8 pour cause de grèves, 3 dues à la météo, et le restant attribué à des changements de programme ou de destination. Soit une perte de 31 000 passagers. Mais, dans le même temps, Marseille a accueilli 21 escales supplémentaires non prévues déroutées vers notre port avec 31 000 passagers. Donc nous sommes à l’équilibre. » « Nous sommes très bien à Marseille, la preuve, nous y investissons. C’est en France la capitale de la croisière, ceci est incontestable », indique de son côté Georges Azouze, président de Costa France.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique