Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Location de voiture : la crise du semi-conducteur a fait grimper les prix

Les constructeurs affrontent une pénurie de semi-conducteurs. Une crise qui impacte la location de voiture par ricochet.

Selon le comparateur de location de voiture Carigami, l’été dernier, les prix sont restés très hauts en France A 363 euros la semaine en moyenne, contre 277 euros en 2019. Ce niveau tarifaire s’explique par le manque de voitures dont disposaient les loueurs, qui ont fortement réduit leurs flottes à cause de la pandémie.

L’industrie automobile mondiale a aussi fait face à une pénurie de semi-conducteurs. « Les usines qui fabriquent ces puces sont principalement en Asie – Taiwan, Vietnam, Inde, Chine continentale -, explique Pierre-Olivier Bard, le directeur France d’Avis Budget Group. Pendant la crise sanitaire, beaucoup ont fermé lors des confinements. Et désormais les règles sanitaires sont drastiques là-bas. Il y a fermeture des usines dès qu’il y a un cas. »

Pas de location à la normale avant fin 2022 ?

La pandémie a aussi entraîné une surconsommation et donc une surproduction de l’électronique grand public (téléphone, électroménager), ce qui a réduit les stocks disponibles pour l’automobile.

« Aujourd’hui, la demande est plus importante que l’offre, poursuit Pierre-Olivier Bard. Chez Avis, nous avons eu des annulations de commandes. Ce qui nous oblige à faire vieillir la flotte. En octobre, la moyenne était de six mois. Cela implique aussi de budgétiser des coûts en plus pour l’entretien. »

Le nombre de voitures disponibles étant réduit, les prix des loueurs ont augmenté. La question est désormais de savoir « si il y aura un disponibilité réelle de voitures avant la fin 2022 », s’interroge Pierre-Olivier Bard.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique