Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les autocaristes passent au Web 2.0

Le secteur a pris du retard sur Internet. Le multicanal sera au coeur des débats du 15e Printemps du tourisme en autocar le mois prochain.

Le 15e Printemps du tourisme en autocar accueillera, du 25 au 28 mars, une centaine d’adhérents à la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), à bord de l’un des navires de CroisiEurope, pour une croisière sur le Rhin. Rendez-vous annuel de la profession, il traitera cette année de l’avenir « en ligne » des autocaristes, qui commencent seulement à s’intéresser à l’e-tourisme. « Nous en sommes vraiment au début. Il y a très peu d’autocaristes qui ont un site marchand », explique Paul Royer, PDG de Royer Voyages et directeur de cette 15e édition. L’une des deux séances de travail organisée sur le MS Europe aura donc pour thème : La vente en ligne de voyages en autocar : devenons acteurs de ce mode de commercialisation et du Web 2.0. L’entreprise de transport Europatours Schmittours, qui s’est lancée sur le Net il y a deux ans, apportera son témoignage. L’agence SdV Plurimédia, spécialisée dans le service en ligne, dressera quant à elle les étapes d’un projet de marketing Web réussi et l’architecture des solutions multimédia à mettre en place. La seconde séance de travail sera consacrée au tourisme responsable, autre sujet d’actualité pour les autocaristes. Mode de déplacement doux et économique, l’autocar a bien une carte à jouer. La FNTV en a conscience, et compte s’investir de plus en plus dans cette démarche. Elle s’est d’ailleurs engagée en octobre dernier aux côtés de l’État et de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie en signant la charte d’engagement et d’objectifs en faveur du développement durable et de la sécurité routière. Le projet d’une campagne de communication grand public portant sur l’image de l’autocar sera aussi l’un des sujets de réflexion du congrès. Il pourrait aboutir cette année, si les financements sont trouvés.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique