Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : il est temps de faire le ménage dans le secteur

C’est un coup de gueule qui mérite, comme le dit avec humour mon camarade Izenic, que l’on ouvre la boîte à claques. La récente faillite d’Evasion Spirit, dirigé par Serge Raynal, ne donne pas une belle image de cette profession…

Dommage. Parfois, je peux comprendre que certains clients n’éprouvent qu’une confiance limitée envers des voyagistes, apparemment peu scrupuleux. Quant à la profession, je l’ai déjà dit, il faudrait quand même mettre un peu d’ordre et ne pas se laisser systématiquement abuser par de belles déclarations… souvent trompeuses. Mais, comme le disait Chirac (me semble-t-il), les promesses n’engagent que ceux qui veulent y croire.

C’est malheureusement la vérité et je tire mon chapeau à bon nombre de ces bateleurs qui sont capables de faire ingurgiter une couleuvre à un avaleur de sabres… ou vendre de la glace à des Inuits.

Et donc je repose la question : comment laisser prospérer de tels personnages ? Parce que, ne nous leurrons pas, dans le cas qui nous occupe, la société ne brillait pas depuis un certain temps.

Dominique Gobert, éditorialiste (DR:JP Leclerq)

Evasion Spirit affichait en 2016 un chiffre d’affaires de 18 millions et des broquilles, pour un résultat net… de 21 000 euros. Depuis, plus de publication de bilan, ce qui, je le rappelle, n’est pas très légal et aurait dû attirer l’attention des instances compétentes…

Que dire de ces malheureux clients qui avaient réservé, « le voyage d’une vie » et je les cite : « Nous sommes dans un désarroi total, on nous a annulé notre voyage (un mois en Polynésie, réservé/payé en début 2019, pour 2020, ensuite reporté… pour octobre 2022 d’un montant de 41 600€ payé à Tiare Spirit, annulé à 48h avant le départ). Le voyage d’une vie, la moitié de notre salaire annuel… On ne sait pas quels sont les termes adaptés pour décrire cette situation, c’est juste inconcevable ».

Ces pauvres gens ne sont pas seuls hélas. Quelque 400 dossiers sont actuellement à l’étude auprès de l’APST… à qui cette histoire va sûrement coûter quelques millions. Mais, pour Raynal, c’est pas grave, la communauté va payer.

Où est donc passé l’argent ?

Parce que, sans vouloir anticiper, je doute qu’il existe des contre-garanties suffisantes pour couvrir les menus frais engendrés par ce sinistre, pourtant, désolé de le dire, prévisible !

Certes, parce qu’il faut rester objectif, on ne peut pas surveiller chaque jour les comptes des 3500 adhérents de la caisse de garantie.

Il existait cependant des signes inquiétants, non ?

Dommage. Cette affaire risque, une nouvelle fois, de jeter l’opprobre sur une profession qui n’en avait vraiment pas besoin.

Mais, ainsi que le préconise un communiqué des Entreprises du Voyage sur les réseaux sociaux « en 2023, confiez votre voyage à un professionnel ».

Assez de vœux pieux, des actes !

2 commentaires
  1. Martin dit

    Franchement c’est vraiment une surprise ? Arrêtons d’être surpris par un secteur qui peine à se renouveler comme bien d’autres d’ailleurs car ils sont bâtis sur le seul élément du tourisme de masse , je dirais même d’industrie touristique

  2. Éric dit

    Un seul mot… escrocs! Ils continuaient a vendre des voyages sachant qu’ils savaient pertinemment qu’ils ne pouvaient pas honorer les voyages. Ils ont juste prit l’argent sans rien réserver en retour, et ce jusqu’à la fin! Les témoignages sont nombreux et nous n’en resterons pas là ! Où est passé l’argent ??! Nos rêves brisés, nos économies volés. Je ne trouve même pas les mots pour qualifier cette façons de faire ! Aucun respect ni considération pour la vie de centaines de personnes. Pour une fois que j’ai décidé de faire confiance à une agence et ben ce sera la dernière fois!

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique