Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : Cediv, vogue le bateau…

20 ans… déjà. Lassée de sentir les petites agences de voyages un peu laissée de côté par les « grands » (et parfois gros) l’italienne qui en a aussi de grosses, s’insurgeait, rassemblait son peuple et, telle la Moïse nouvelle, l’entrainait vers un avenir meilleur !

Belle métaphore, n’est-il pas, pour célébrer la tenue de ce nouveau congrès, plus exactement dénommé Convenc’Tour à bord de l’un des plus beaux navires de MSC, le Seaside. Pour avoir déjà testé une croisière à bord de l’un de ses navires, moi qui suis plutôt réservé et loin des foules, j’avoue avoir été bluffé.

De plus, naviguer à travers nos iles Caraïbes, Martinique ou Guadeloupe entre autres, c’est aussi une démarche solidaire de la part du petit réseau d’agences « indépendantes ». Il est temps d’inciter les touristes à revenir…

Dominique Gobert, éditorialiste

C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que la présidente Adriana Minchella et son équipe ont voulu cette manifestation sur le paquebot. Parce que, justement, ces Cédiviens, souvent susceptibles, profondément indépendants, redoutables professionnels, ont dans leurs gènes cette notion de solidarité. Comme le souligne Dame Minchella, « notre philosophie, nos valeurs sont la force de notre collectif. Celle qui nous pousse sans cesse à nous dépasser, à aller encore plus loin, plus haut, plus fort ».

Parfois un peu maladroitement, c’est vrai, mais toujours dans la joie et la bonne humeur. D’ailleurs, en lisant les différents commentaires émis au sein du « groupe de discussion », même si vous êtes de vrais professionnels, vous êtes quand même de grands enfants, contents de vous retrouver. Ce qui me va bien, rassurez-vous !

Et puis, un super bravo pour l’organisation : accueillir plus de 180 personnes si loin, malgré la grève de notre bonne vieille SNCF, chapeau. En respectant les nouvelles normes « durables, re-chapeau. Cette convention est effectivement placée sous le signe du « non-papier » et sera intégralement compensée « arboricolement ».

Les débats risquent d’être animés, très animés. Dans le constat du changement de comportements comme dans les pratiques à mettre en place, ça risque parfois de faire grincer les dents. Mon camarade Laurent Magnin, « grand témoin », qui n’a pas sa langue dans sa poche, devrait sûrement nous en apprendre beaucoup… mais toujours avec bonne humeur.

Bien sûr, chez ces Cédiviens, il y a aussi la fête. Il est vrai que l’on a pas 20 ans tous les jours.

On n’y peut rien, ça aussi c’’est dans leurs gènes. Comme cette convention se passe en mer, je ne peux m’empêcher de penser à ces pirates des Caraïbes, qui, eux aussi, ont participé à changer le monde. Quelque part même, à rapprocher, à leur manière, les cultures…

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique