Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le voyagiste TUI enregistre une perte de 3,1 milliards d’euros en 2020

Le numéro un mondial du tourisme TUI affiche son optimisme pour 2021, malgré une perte abyssale en 2020 à cause de la pandémie.

Les comptes de TUI Group plongent dans le rouge écarlate. A l’issue de l’exercice annuel 2019/2020, clôturé le 30 septembre, la perte nette part du groupe ressort à 3,1 milliards d’euros. En 2019, le voyagiste affichait des bénéfices de plus de 500 millions d’euros.

Comme pour l’ensemble de l’industrie, son activité s’est effondrée depuis le début de la crise sanitaire. La perte opérationnelle ajustée (Ebit) s’élève à 3 milliards d’euros, pour un chiffre d’affaires en recul de 58%. La légère embellie de l’été 2020 a été stoppée par la seconde vague épidémique.

2021, une année de transition

TUI anticipe un redémarrage en 2021, grâce à la levée des restrictions de voyage et l’avancée de la recherche sur des vaccins. « Nous prévoyons toujours d’exploiter une capacité ajustée de 80 % pour l’été » indique-t-il, espérant retrouver son niveau d’avant-Covid en 2022.

En manque de liquidités, l’entreprise a sécurisé 2,5 milliards d’euros en cash grâce à un plan d’aides public/privé de 1,8 milliard d’euros.

La restructuration continue

En outre, la direction a entamé une profonde restructuration : 8 000 postes dans le monde doivent être supprimés.

Sur un an, l’entreprise a vu sa masse salariale mondiale fondre de 30% (à 48 000 personnes) selon l’AFP.

Par ailleurs, les parts qu’elle détenait dans la compagnie aérienne Corsair sont vendues.

A lire aussiDepuis 2011, TUI France a perdu un milliard d’euros

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique