Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Corsair : l’accord de sauvetage a été signé, il s’élève à 300 millions d’euros

Intro Aviation et le groupe TUI ont vendu leurs parts. Un consortium d’entrepreneurs d’outre-mer rachète l’ensemble du capital.

Ce n’est pas une surprise, l’information circulait depuis quelques temps déjà, mais cela doit être un soulagement pour toutes les équipes de Corsair. Après des semaines de travail, un accord a été signé entre la compagnie, l’Etat et un consortium d’investisseurs antillais. Il permettra « une solution de financement collectif permettant à Corsair de surmonter la crise et d’assurer la pérennité de son activité », estime l’entreprise.

Cet accord, qui prévoit une contribution financière de près de 300 millions d’euros, devrait lui permettre de se restructurer et se développer. Notamment avec son positionnement d’acteur majeur des dessertes des destinations d’outre-mer. Comme nous l’annoncions récemment, Intro Aviation et le groupe TUI cèderont la totalité de leur participation dans le capital de Corsair. Le consortium d’investisseurs devient actionnaire à 100%.

Corsair va se concentrer sur l’outre-mer

A l’initiative de deux entrepreneurs, Eric Kourry et Patrick Vial-Collet, ce consortium s’est rapidement constitué, réunissant notamment des entrepreneurs des secteurs du tourisme et de l’hôtellerie, basés aux Antilles, à la Réunion et en Guyane, ainsi que des collectivités territoriales.

« Pleinement conscient du rôle essentiel du transport aérien pour le développement économique et touristique des départements et régions d’outre-mer (DROM), le consortium se porte acquéreur de la totalité du capital de Corsair afin de l’accompagner dans un projet de restructuration et de développement, et permettre ainsi le maintien d’un nombre suffisant d’acteurs sur les dessertes des DROM, indique la compagnie. Grâce à l’empreinte locale très forte de ses membres, le consortium va contribuer à renforcer très rapidement la position de Corsair sur les marchés domiens. En effet, d’importantes synergies en appui du développement de la compagnie pourraient être mises en œuvre, avec notamment des apports de business additionnel. »

La finalisation de l’opération devrait intervenir d’ici la fin de l’année après homologation du Tribunal de commerce de Créteil.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique