Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jean Castex : les voyages à l’étranger « seront possibles »

C’est l’un des nombreux points évoqués lors de la conférence de presse de Jean Castex ce jeudi 26 novembre.

Quelques freins aux voyages commencent à être levés. Jean Castex a ainsi indiqué que les voyages touristiques seront « autorisés » à partir du 15 décembre, lors de la conférence de presse de ce 26 novembre, si le déconfinement est bel et bien acté.

Les déplacements entre les régions seront naturellement autorisés, a-t-il ajouté. S’agissant des déplacements vers les territoires ultramarins, le Premier ministre a évoqué le caractère obligatoire du test PCR de moins de 72h pour les Dom-Tom, tout en reconnaissant que les règles peuvent varier d’un territoire à l’autre… Les formalités sanitaires sont notamment énoncées par les préfectures des Antilles et autres Polynésie, et consultables sur leurs différents sites (accessibles depuis le portail du ministère des Outre-mer).

Une invitation à la prudence

« Les déplacements vers l’étranger seront possibles », et donc ne seront plus limités aux voyages impérieux. « Mais compte tenu de l’évolution rapide de la pandémie dans le monde, il sera indispensable de se tenir informé avant d’envisager tout déplacement, en consultant les conseils aux voyageurs du ministère des Affaires étrangères. »

Notons toutefois que le site du Quai d’Orsay n’est pas toujours à jour, tant les situations sanitaires évoluent vite.

« La pression épidémique reste forte, mais elle se réduit, a tenu à souligner Jean Castex. Elle se réduit plus en France, je le souligne, que dans les autres pays européens », a insisté le Premier ministre, en appelant à « ne pas relâcher la garde ».

Un déconfinement prévu le 15 décembre

Toujours aujourd’hui, le Premier ministre a douché les espoirs des stations de ski, tout en énumérant les nouvelles aides prévues. Si les acteurs de la montagne pourront accueillir les visiteurs, les remontées mécaniques resteront à l’arrêt, a-t-il précisé. Autrement dit, vacanciers et propriétaires de résidences secondaires seront autorisés à rejoindre les Alpes ou les Pyrénées, mais ils ne pourront pas pratiquer le ski alpin, voire le ski de fond. Pour les Domaines skiables de France (DSF), opérateurs des remontées mécaniques des 250 stations de ski françaises, c’est une « aberration ».

Emmanuel Macron a annoncé mardi soir que le confinement serait levé le 15 décembre et remplacé par un couvre-feu national de 21h à 07h  – sauf les soirs des 24 et 31 décembre -, si la situation sanitaire continue de s’améliorer. Pour avancer dans cette voie, le nombre de contaminations au coronavirus doit descendre sous les 5 000 par jour, avec environ 2 500 à 3 000 personnes en réanimation.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique