Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le jour le plus long d’Alitalia

L’Aviation civile italienne devrait dire aujourd’hui si Alitalia peut poursuivre ses vols.

 

C’est aujourd’hui que l’Aviation civile italienne devrait suspendre ou non la licence de vol d’Alitalia. Une fois les rumeurs farfelues de reprise par la compagnie vénézuélienne Aserca Airlines, démentie un peu plus tard par cette dernière, et l’hypothèse Lufthansa, écartée par le président du Conseil Silvio Berlusconi, il reste peu d’espoir de voir les avions d’Alitalia poursuivre leurs vols. Pourtant, des rebondissements ne sont pas à exclure. Le ministre des Transports Altero Matteoli a ainsi jugé hier qu’une « lueur d’espoir » était « réapparue », suite aux plusieurs entrevues entre les deux responsables de la Compagnie aérienne italienne (Cai) Roberto Colaninno et Rocco Sabelli et des membres du gouvernement. La Cai avait pourtant jeté l’éponge jeudi dernier. Les syndicats ont également été consultés.

Ces agitations de dernière minute ne vont pas changer les dispositions prises par le Snav. Dès Top Resa, le syndicat a poussé les agences à demander les remboursements des billets non contraints. « Cette mesure devrait concerner 80 % des émissions », note Jean-Pierre Mas, président de la commission Air du Snav. « Nous avions déjà demandé à la compagnie de provisionner en cas de défaillance, mais le procédure de remboursement avant la faillite permet une régularisation immédiate ». Le montant estimé des émissions serait autour de 1,7 millions d’euros sur les deux premières décades de septembre.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique