Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Nouvelle-Calédonie, une île au grand coeur

L’archipel reste encore un trésor bien caché que les GIE tourisme des trois Provinces (Nord, Sud et Îles Loyautés), unis pour la première fois, veulent mettre au grand jour.

La Nouvelle-Calédonie a un grand coeur, celui de Voh, serti dans la mangrove bordant le lagon et immortalisé par Yann Arthus-Bertrand. Mais l’archipel ne peut être réduit à ce cliché tant il recèle de richesses naturelles encore méconnues. Pour les révéler, les professionnels du tourisme, soucieux d’impulser un nouvel essor, se sont accordés autour d’une stratégie marketing commune, Pacifique au coeur. Lancée en septembre, cette campagne de communication qui associe pour la première fois les GIE (groupement d’intérêt économique) des trois Provinces (Nord, Sud et Îles Loyautés) espère combler le déficit d’image d’une destination marquée par les événements malheureux de 1988 que retrace le film L’Ordre et la Morale. Car si la Nouvelle-Calédonie a son « or vert », l’archipel détient 20 à 30% des réserves de nickel du monde, elle possède aussi son « or bleu » : le plus grand lagon du monde classé depuis 2008 au patrimoine mondial de l’Unesco. Le promouvoir à l’international d’une seule et même voix fait aujourd’hui partie des priorités.

UNE FRÉQUENTATION À LA HAUSSE DE + 38.3 %

Après le coup de mou de 2010 et une fréquentation repassée sous la barre des 100 000 touristes, 2011 est un bon cru y compris sur le marché français avec 21 194 arrivées entre janvier et septembre contre 15 329 en 2010 (+ 38,3 %). Même tendance à la hausse en forfaits, avec des ventes à +32 % pour les TO du Ceto à fin août. Mais cette embellie ne sera durable que si est résolue « l’insuffisance criante du transport aérien, un problème que les Fidji ou le Vanuatu ont su combler en faisant appel aux low cost » remarque Jules Neköeng, président de la Fédération hôtelière de l’archipel. Lequel doit aussi rafraîchir ses infrastructures. Un programme de rénovation de l’hôtellerie sur 5 ans avec un budget de 183 ME est en cours. Comme l’exprime Jacqueline Riahi, responsable du GIE tourisme de la Province Nord, « Tout commence pour nous ! »

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique