Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Libye,des pierres et des hommes

Sylviane Gobet est responsable des agences Romand Voyages à Mâcon et Chalon-sur-Saone. elle a decouvert la Libye lors d’un sejour formation des Ambassades Fram.

Tous les ans, Fram organise pour ses Ambassades des journées de formation couplées à la visite d’un pays programmé en brochure. A la dernière Fram Académie, du 3 au 10 décembre, le TO nous a offert la découverte de la Libye en avant-première ! Les 25 participants se sont retrouvés à Djerba, point d’ancrage du séjour. Après une journée de formation, nous sommes partis de bonne heure en bus, impatients de commencer l’aventure libyenne de 3 jours. L’arrêt à la frontière a été un peu long mais comme le voyage avait été bien préparé, nous n’avons eu aucun problème pour passer de Tunisie en Libye, sous le regard un rien figé de Kadhafi, sur une gigantesque affiche.

Vu les dimensions du pays (trois fois la France), le programme se limitait au Nord-Ouest, avec la visite de Tripoli et des principaux sites archéologiques, datant de l’époque romaine. Pas le temps en revanche pour un bivouac dans le Sahara ! J’imaginais des paysages désertiques, à l’image du Sud tunisien. En réalité, ils sont plutôt verts et variés. Les villages de montagne, tel Ksar al-Hajj ou Nalut, sont particulièrement beaux : on y trouve encore des maisons troglodytiques, des greniers circulaires du xiie siècle. Quant au panorama, il est digne du Grand Canyon ! Dommage que dans de nombreux endroits, les déchets en plastique qui jonchent le sol gâchent le paysage. En revanche, on ne trouve pas un papier par terre à Tripoli !

La capitale est une ville très agréable. On peut s’y balader sans problème de jour comme de nuit, et il y a beaucoup à visiter : la médina d’abord, avec ses souks vivants et colorés, la citadelle ensuite, la mosquée An-Naqa enfin, un musée archéologique extrêmement riche…

Un patrimoine romain

Mais mon coup de coeur, ce sont les anciennes colonies romaines de Sabratha et Leptis Magna. Je n’avais pas imaginé des sites de cette ampleur et aussi bien conservés. A 60 km à l’ouest de Tripoli, Sabratha m’a conquise : les dimensions de son théâtre, le plus grand d’Afrique découvert à ce jour, la finesse des bas-reliefs, la beauté des mosaïques d’inspiration végétale, la perspective sur la mer, tout est magnifique.

Plus vaste encore, Leptis Magna, à une centaine de kilomètres à l’est de la capitale, est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette antique cité s’étend à perte de vue et, malgré la chaleur, on flânerait des heures entre les thermes d’Hadrien, la basilique et le forum de Sévère, l’amphithéâtre et les temples. D’autant que les visiteurs ne sont pas légion !

Partout, nous avons été accueillis les bras ouverts. J’ai aussi été agréablement surprise par l’hébergement. Le Motcar, où nous logions, est un hôtel correct pour les groupes, situé près du centre de Tripoli. Les chambres sont petites mais propres. Rien à voir toutefois avec le Corinthia 5b, luxueux et raffiné. Côté cuisine, nous avons testé la soupe au piment rouge, plusieurs couscous aux parfums différents, du poisson grillé… et les excellentes dattes du pays. Bref, je recommanderai chaudement la Libye à mes clients qui aiment la découverte et les vieilles pierres, en les rassurant sur la sécurité et en leur rappelant qu’il faut découvrir le pays avant la ruée des touristes !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique