Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Covid-19 : la Croatie lance un nouveau label pour rassurer les touristes

A l’approche de la saison estivale, la Croatie dévoile le label Safe Stay in Croatia, qui incite les professionnels du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration à continuer de respecter les mesures sanitaires… pour mieux rassurer les voyageurs.

Délivré par Ministère croate du tourisme et des sports, le label Safe Stay in Croatia « est la clé pour un voyage en toute sécurité avec l’assurance que les établissements et centres d’intérêt bénéficiant de ce certificat appliquent les recommandations en vigueur du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) et de l’Institut national croate de la santé publique », précise un communiqué.

Le site internet dédié au label permet aux professionnels du secteur de retrouver les informations concernant les conditions et prérequis à adopter. « Pendant la préparation de cette nouvelle année touristique, et alors que la pandémie continue, c’est la sécurité et la santé de nos concitoyens ainsi que de nos visiteurs que nous priorisons. […] Avec les protocoles établis, nous avons assuré plus de 200 000 prestataires de services et d’hospitalité du secteur », déclare la ministre du tourisme et des sports, Nikolina Brnjac.

Deux fois moins de nuitées en 2020

« Nous mènerons des activités de campagne en mars et avril sur les principaux marchés dont la France. (…) Nous voulons faire connaître à nos visiteurs les protocoles et les mesures épidémiologiques mis en œuvre par l’ensemble de l’industrie du tourisme afin de leur permettre de séjourner dans notre pays en toute sérénité », précise Kristjan Staničić, directeur de l’Office national du tourisme croate.

En bref, la Croatie veut montrer au monde qu’elle est prête à accueillir des touristes internationaux dès l’été 2021. L’année dernière, le pays a enregistré 54,4 millions de nuitées, soit 50% de moins par rapport au record de 2019.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique