Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’investissement hôtelier progresse de 59% en France

Si le marché progresse en France pour l'année 2012, il baisse de 5% en Europe. Un résultat qui s'inscrit dans une année marqué par la persistance de l'instabilité économique.

Selon une étude BNP Paribas Real Estate, le volume d’investissement en immobilier hôtelier en Europe (France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni) a baissé de 5% par rapport à 2011, soit 6 milliards d’euros investis en 2012.

La France, 2eme sur le marché de l’investissement hôtelier

En Europe, le premier semestre 2012 a enregistré une baisse de 16% du niveau des transactions immobilières dans l'hôtellerie sur un an, avant de remonter de 7% au second semestre 2012.

En France, le marché a mieux résisté : 1,8 milliard d’euros d’investis en 2012, soit une hausse de 59%. Le marché français, qui reste l’un des plus dynamiques d’Europe, a été soutenu par quelques grandes transactions : la Vefa sur l'hôtel Melia à La Défense, ou la cession par Accor du Pullman Paris Rive Gauche pour 77 M€.

L'investissement hôtelier a également été porté par la cession de quatre grands portefeuilles et notamment 165 hôtels B&B récemment achetés par Predica, pour environ 500 M€. Une activité qui devrait bien démarrer en 2013 avec la cession d’un portefeuille de quatre hôtels de luxe conclue fin janvier pour plus de 700 M€.

En revanche, le marché de l’investissement hôtelier connaît en Espagne son cinquième recul annuel consécutif : 432 millions d’euros ont été investis, en chute de 27%.

Une activité hôtelière soutenue malgré la crise

En France, la hausse des prix moyens (+2,4%) a permis au RevPar de gagner quelques centimes, tandis que celui des hôtels allemands a progressé de 5%. En revanche, les performances d’hôtels espagnols se sont fortement dégradées (-2,6%). En Italie, les RevPar a diminué de 4,5% mais les prix moyens restent élevées (100€).

Le Royaume-Uni enregistre de bonnes performances, grâce aux nombreux événements organisés en 2012 : les JO, le jubilé de diamant de la reine. Le RevPar a progressé de 2,2% et le prix moyen s'élève à 103€.

Selon les estimations de MKG Hodpitality pour 2013, la croissance du RevPar devrait s’échelonner entre -1% et +0,5% en Europe de l’Ouest. La France va bénéficier d’un calendrier opportun des salons professionnels. L’Italie, avec le nouveau pape, pourrait aussi connaître une hausse des arrivées touristiques.

L'année 2013, selon BNP Paribas Real Estate, "va ressembler globalement à 2012, avec la France plutôt stable, l'Italie et l'Espagne en augmentation, revenant d'un niveau bas, et le Royaume-Uni plutôt en baisse".

Un climat économique défavorable

En 2012, la récession économique s’est confirmée dans la zone euro, avec un repli de 0,1% du PIB au 3eme trimestre 2012. Mais les économies de l’Europe de l’Ouest devraient s’engager sur la voie d’une lente reprise en 2013, avec une hausse de 0,1% du PIB. Une évolution toutefois contrastée selon les pays.

Mesure d’austérité, niveau record de chômage (11,8% dans la zone euro), vont continuer de freiner la demande intérieure. Favorisés par une monnaie faible dans la zone euro, les demandes extérieures joueront donc un rôle crucial pour la croissance économique.

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), le secteur du tourisme contribue au PIB mondial à hauteur de 5% environ. Il représente 6 à 7% du nombre total d’emplois ( directs ou indirects) dans le monde.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique