Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édition 2014 des Travel d’Or : les internautes jugent les sites

La 6e édition des Travel d'Or a récompensé le meilleur du Web et du mobile. Jeudi 27 mars, 16 entreprises innovantes sont reparties avec leurs statuettes signées du sculpteur Thomas Lardeur. Cette année, 143 281 internautes ont départagé les quelque 300 sites en compétition, dans 12 catégories différentes. Les membres du jury ont ensuite délibér&eacu

Les Travel d'Or sont désormais bien installés dans le paysage digital du tourisme. Cette année, 143 281 internautes ont voté contre 123 421 l'année dernière. Le jury prend, lui aussi, l'affaire très à coeur. Pour la catégorie des agences en ligne, où trois finalistes tenaient dans un mouchoir de poche, les délibérations ont duré 40 minutes.

En plus de désigner leurs sites Web favoris, environ 65 000 votants ont répondu à un questionnaire. Leurs verbatim traduisent les attentes des voyageurs en matière d'expérience digitale, lesquelles sont définitivement plurielles. « Le choix, la clarté et le prix sont les critères de sélection les plus importants pour les internautes », explique Frédéric Vanhoutte, président d'Eventiz, le créateur des Travel d'Or. Mais les exigences varient en fonction des typologies de sites, ajoute-t-il.

La clarté est déterminante quand il s'agit des sites Web des TO, des réseaux de distribution ou des spécialistes France. S'agissant des agences en ligne, des hôtels et des loueurs de voitures, les internautes sont avides de choix, soit d'exhaustivité. La page d'accueil surchargée de Promovacances s'inscrirait donc toujours en phase avec les cyber-voyageurs, quand bien même la mode est au moteur central à la Airbnb…

 

L'engouement du collaboratif

 

Pour les plates-formes spécialisées dans l'hôtellerie de plein air, le curseur est encore ailleurs : le prix constitue l'élément décisif. Au niveau des sites de l'économie collaborative, le grand public plébiscite avant tout les avis. « La suppression de l'intermédiaire, les prix attractifs et la rencontre avec un « local » expliquent le fort engouement des Français pour les nouveaux entrants du CtoC comme BlaBlaCar et Airbnb », commente Frédéric Vanhoutte.

Cette année, Eventiz a posé une question subsidiaire, sur le tourisme responsable. La réponse est sans appel : 40 % des internautes souhaitent que les prestataires de services expliquent leurs initiatives en matière de développement durable. « Aujourd'hui, peu de sites le font. Pourtant, ce serait un levier de communication intéressant. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique