Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Auvergne, ça coule de source

Sans TGV ni mer, la Région est pourtant parmi les plus dynamiques de France. Elle a développé une offre attractive, lisible et bien commercialisée. Un exemple de ruralité bien pensée.

Comme toutes les régions thermales, l’Auvergne a presque inventé le tourisme moderne. Pour ses bonnes eaux, on a construit les plus beaux hôtels, des stations de ski, l’un des premiers téléphériques. Mais si, aux temps glorieux, on traitait près de 200 000 curistes, il n’en restait en 2009 que 42 000. En revanche, avec plus ou moins de réactivité, la vingtaine de stations thermales auvergnates ont su réorienter leur offre vers le bien-être, qui génère 41 000 pax. Cette nouvelle clientèle haut de gamme est active, cherche des hébergements de qualité, à faim de nature et de ruralité. Mieux, pour la séduire, la Région cherche le relais des agences de voyages et des tour-opérateurs : « Je préfère mettre de l’argent dans une vitrine d’agence que sur un mur de métro », martèle Jean Pinard, directeur délégué du Comité régional de développement touristique. Et ça marche : une brochure chez Carlson Wagonlit Voyages en 2008, puis chez Visit France, un référencement très large chez les agences en ligne, et une destination devenue incontournable chez les producteurs de coffrets cadeaux. Seul hic : les transports et le manque de clientèle étrangère. Sur les 10,6 millions de nuitées, seuls 14 % sont effectués par des touristes internationaux. « Trop peu », juge le CRDT. Alors, puisque ceux de Paris ont un jour décidé qu’il n’y aura pas de TGV, la Région a su se doter d’un réseau autoroutier « qui met 80 % de la population française à moins de 4 heures de l’Auvergne », et tente de renforcer l’activité de son aéroport, sans vendre son âme aux low cost. Avec 450 000 passagers, presque exclusivement Affaires, tout reste encore à faire. Mais, déjà, un Londres-Clermont pourrait poindre à l’horizon

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique