Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Afrique du Sud parie sur l’e-learning

« Dans le sillage de Tahiti et de l’Australie, l’Afrique du Sud lance un programme de formation en ligne destiné aux professionnels du tourisme. Son nom est « Fundi » ce qui signifie « expert » dans la langue Nguni, largement répandue dans la destination. « 


Afin de séduire les Français, l’Office du tourisme d’Afrique du Sud parie sur les professionnels du voyage (vendeurs, commerciaux, chefs de marché, responsables de produits) avec l’e-learning. Un programme de formation est en effet en cours de déploiement. Baptisé Fundi (expert dans la langue Nguni), ce programme gratuit composé de neuf modules est sanctionné par des évaluations, auxquelles il faut obtenir 80% de bonnes réponses au minimum. Les professionnels qui s’y inscrivent en ligne (http://www.southafrica.net/) disposent d’un an pour décrocher leur certificat. Les experts figurent alors dans un répertoire, disponible sur le site web de l’OT. Plus de 300 professionnels se sont déjà inscrits depuis le lancement de Fundi en juillet, et 27 d’entre eux sont déjà diplômés. Nous souhaitons former en ligne 1000 experts indique Linda Sangaret, directrice générale France de l’Office du tourisme d’Afrique du Sud. A noter que, pour parfaire leurs connaissances, les lauréats seront invités à un éductour au pays de Nelson Mandela . Un voyage de familiarisation qui s’avère presque incontournable pour donner une bonne crédibilité aux professionnels certifiés.

L’Afrique du sud vise 10 millions de touristes à l’horizon 2010, année où elle accueillera la Coupe du monde de football. Le en a déjà reçu 7,3 millions en 2005 (-6%), contre 3 millions en 1994. La contribution du secteur du tourisme au PIB a dépassé l’or, l’an dernier, précise Linda Sangaret. Le nombre de Français a atteint un sommet il y a trois ans. Après le boom de 2002 et 2003 (respectivement +34% et +14%), nos compatriotes étaient en perte de vitesse en 2004 (-14,5%, à 109276) comme en 2005 (-7,5%, à 101139). Le renchérissement du rand a contribué à cette désaffection. Mais 2006 s’annonce sous de meilleurs auspices, pour l’instant : sur les quatre premiers mois, la reprise est au rendez-vous (+3%).

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique