Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’aéroport de Marseille en convalescence

En 2003, le sort n’a pas épargné l’aéroport de Marseille. Cette année, ses responsables annoncent plusieurs ouvertures de lignes.

Situé à 20 minutes du Vieux-Port, l’aéroport Marseille-Provence relie 86 villes en direct, dans 32 pays. Une offre importante qui ne suffit pas à tirer la croissance. Pour la troisième année consécutive, les chiffres accusent un recul, de 1,7 % en 2003. Sur les 5,36 millions de passagers transportés l’an dernier, 3,24 ont voyagé dans l’Hexagone (-4,8 %). Le trafic intérieur a pris de plein fouet l’arrivée du TGV Méditerranée. Les 2 millions restants se partagent pour l’essentiel entre l’Europe (1,05 million de passagers, +10,5 %), grâce aux vols en connexion avec les principaux hubs européens, et l’Afrique du Nord (800 000, -7,9 %).

Nous limitons la casse ! Après un premier semestre mauvais, les quatre derniers mois de 2003 affichent une croissance et nous permettent de retrouver un brin d’optimisme pour cette année, commente Philippe Wilmart, directeur marketing et communication.

Il est vrai que l’an dernier, la plate-forme phocéenne n’a pas été épargnée par les mauvaises nouvelles. Outre le Sras, la guerre en Irak et les mouvements sociaux (qu’ont connus tous les aéroports), elle a subi plus frontalement les faillites d’Air Lib et de Khalifa Airways, et la fin des vols de Buzz. Les trois compagnies avaient réalisé en 2002 un trafic de plus de 460 000 passagers à Marseille. Grâce à l’arrivée de cinq nouveaux transporteurs depuis quelques mois, nous espérons un rattrapage, notamment pour la ligne Paris-Londres, de nouveau opérée par deux compagnies, souligne Philippe Wilmart.

Un paradis pour les compagnies low cost

Heureusement, les difficultés du trafic intérieur sont aussi compensées par les bonnes performances de l’activité charter, qui réalise sa meilleure année depuis cinq ans, avec 355 792 passagers (+8 % par rapport à 2002). Doucement, Marseille se hisse au rang des grands aéroports loisirs de France, au même titre que Lyon ou Nantes. Le Maroc, la Grèce et la Tunisie constituent le tiercé de tête des destinations préférées des Marseillais, et cumulent 48 % du trafic. Mais l’an dernier, la ville a été reliée pour la première fois à Varn (Bulgarie) et Corfou (Grèce).

En 2004, le tarmac phocéen s’enrichira de l’arrivée de six compagnies régulières, dont Thomsonfly et helvetic.com qui desserviront respectivement Coventry et Zurich. Ce qui portera à cinq le nombre de transporteurs low cost atterrissant à Marseille. Côté charter, La Romana (République dominicaine) avec Marsans et Nouvelles Frontières, et Dubrovnik (Croatie) avec Plein Vent, constitueront les nouveautés de la saison.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique