Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Islande, l’État de nature

NULL

Le choc financier de 2008 et l’éruption de l’Eyjafjöll en 2011 n’auront pas eu raison de l’Islande. Pour l’activité touristique de la destination, ces deux événements ont même servi de tremplin. « Les prix ont diminué de 40 % environ par rapport à 2007», explique ainsi Olivier Didonna, en charge du marché MICE pour l’Europe continentale au sein du réceptif Iceland Travel. Quant aux caprices volcaniques de l’île, ils ont attisé la curiosité des visiteurs bien plus que leur inquiétude. Résultat : la destination fait preuve depuis trois ans d’un dynamisme tout feu, tout flamme. Sur le marché français, l’année 2013 s’est encore soldée par une progression de 16 % du nombre de visiteurs, qui ont été 48 313 à faire le voyage. 2014 devrait, de même, être un bon cru, même si les TO connaissent des situations contrastées. Vacances Transat (2 500 pax l’an dernier) table plutôt sur une stabilité, là où Quartier Libre (500 pax en 2013) espère des ventes en hausse. Le TO lyonnais n’a en revanche pas reconduit l’été dernier les vols charters sur lesquels il s’était engagé en 2012. Il faut dire que le développement des lignes régulières porte à lui seul la croissance du trafic, notamment dans l’est de la France. Seul bémol : les flux restent très majoritairement concentrés entre juin et août. Le reste de l’année, pourtant, le spectacle ne fait pas relâche. Sur cette île de glace et de mousse, d’eau et de feu, de brume et de roc, Dame Nature se met invariablement dans tous ses états.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique