Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Odigeo (Go Voyages) va supprimer 112 postes en France

Le groupe, qui rassemble Go Voyages, Opodo, eDreams et Liligo, compte supprimer un tiers de ses effectifs à Paris. Un plan de sauvegarde de l'emploi doit être finalisé fin mars.

Le numéro un européen du voyage en ligne eDreams Odigeo, entré à la bourse de Madrid en avril 2014, a annoncé vendredi son intention de supprimer 112 postes en France, soit environ un tiers de ses effectifs dans l'Hexagone.

Près de 300 salariés en France

Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) doit être clôturé fin mars, prévient le groupe, qui compte près de 300 salariés en France. Lors du rapprochement entre les différentes marques, en 2011, la société comptait plus de 400 personnes dans l'Hexagone.

"A long terme, eDreams Odigeo pourrait être tenté de conserver une seule équipe commerciale, chargée d'entretenir les relations avec les fournisseurs", estime une source proche du dossier.

160 postes ouverts à Barcelone

Afin de "retrouver sa compétitivité", eDreams Odigeo va regrouper "certains services en Espagne", au sein du site de Barcelone, indique un communiqué de presse.

Fin octobre 2014, 830 personnes travaillaient au siège espagnol du groupe, qui compte un nombre total de 1650 collaborateurs. 160 postes sont disponibles à l'heure actuelle à Barcelone, nous a-t-il été indiqué la semaine dernière, alors que la croissance des ventes reste faible. De nombreux reclassements sont ainsi en vue. 

A l’issue de l’exercice annuel se terminant le 31 mars 2014, l'entreprise a réalisé des ventes globales de 4,385 milliards d'euros, dont 1,9 milliard d'euros sur le seul marché français. Ses pertes ont atteint 21 millions d’euros dans le même temps.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique