Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Il court, il court le touriste…

Contraction de voir et courir, le sightrunning permet de découvrir une ville en faisant son jogging. Un concept qui prospère à grandes enjambées.

Rien ne sert de courir, il faut s'arrêter à point… En changeant un peu la maxime de Jean de La Fontaine, on pourrait dire que le sightrunning, qui consiste à courir tout en faisant du tourisme, est la meilleure formule pour découvrir une ville à petites foulées, sans rien manquer de ses principaux points d'intérêts. Le principe est simple, toujours le même, quels que soient les opérateurs qui l'ont adopté à l'instar de Paris Running Tour, Jogg'in City, Sightrunning Paris ou Endurance Shop Tour, également spécialiste des voyages marathon à l'étranger. Un « coach », guide et jogger expérimenté à la fois, vient chercher le(s) touriste(s), en voyage d'affaires ou loisirs, à l'hôtel ou au point de rendez-vous. Il s'adapte au rythme de ses clients tout en leur faisant visiter, le temps d'un jogging, la ville où ils séjournent. Pressés, sportifs, mais aussi tous ceux en quête d'un tourisme différent, de rencontres et d'expériences, y trouvent leur compte. Tout comme, de plus en plus, les entreprises désireuses d'animations inédites pour leurs événements. Cette forme de tourisme urbain, née à Rome en 2005, a essaimé dans les grandes villes françaises, plébiscitée en priorité par des touristes étrangers, américains, australiens mais aussi des familles, de plus en plus friandes. Les circuits sont toujours très construits, évidemment personnalisables à l'envi, avec un kilométrage (8 à 10 kilomètres en moyenne) et des arrêts programmés : Courir à Paris dans les bois , Courir à Paris sur les quais, découvrir Lyon en joggant « entre traboules et bouchons », les listes de courses possibles sur les sites Internet spécialisés sont extensibles. Avec un forfait moyen de 50 à 80 E suivant la distance, la durée et le nombre de participants. Une concurrence nouvelle diront les guides professionnels (voir aussi notre dossier)… Oui, mais à condition d'avoir du souffle !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique