Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ignacio Vasallo, nouveau directeur de l’Office du tourisme espagnol à Paris

NULL

Élections

La victoire du Parti Populaire aux dernières élections en Espagne ne va pas remettre en cause la stratégie touristique du pays. Le tourisme a toujours été un secteur clé sur lequel tous les gouvernements se sont appuyés et ont renforcé. Cela ne va pas changer.

Hola

J’ai toujours voulu travailler à Paris. Après avoir dirigé l’Office du tourisme espagnol à New York, Stockholm, Milan et Londres, ce sera ma dernière destination professionnelle avant la retraite en 2015. C’est en France que j’ai vécu ma première expérience touristique, en colonie de vacances à 9 ans. 50 ans après, j’y reviens. Quel plaisir !

La tentation des îles

Canaries et Baléares doivent encore être travaillées sur le marché français. Nous allons partir en campagne. Je souhaite être plus proche de la province et des grandes villes émettrices. Notre promotion est trop concentrée sur Paris. Il y a beaucoup d’autres régions que la Catalogne. À nous de les faire découvrir.

Prix

Les hôteliers espagnols feront des efforts pour contenir leurs prix en 2012. La hausse ne devrait pas excéder 3 %.

Mirò

J’ai été le premier directeur général de Turespaña. Nous cherchions un logo pour symboliser l’image de l’Espagne. J’ai personnellement rencontré Joan Mirò qui a accepté de dessiner pour nous, gratuitement, ce qui illustre encore aujourd’hui notre marque touristique. C’est un logo, coloré, plein de vitalité, qui n’a pas vieilli malgré ses 28 ans.

Marathon man

J’ai couru une quinzaine de marathons dont 8 fois celui de New York. Une telle course requiert plus de mental que de qualités physiques. Les 20 premiers kilomètres sont toujours difficiles physiquement mais ce sont les 22 suivants qui requièrent un mental solide. Je pense que j’ai un bon mental.

Perspectives

Le marché français devrait progresser de 5 % cette année. Et nous tablons encore sur une croissance en 2012. Nous bénéficions des reports dus à la situation politique dans les pays du Maghreb. Je souhaite la normalisation pour le bien de tout le monde, en sachant qu’en 2012 la perception de la situation risque de ne pas s’améliorer et que nous profiterons encore de la déviation de clientèle.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique