Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

IFTM-Top Resa : une organisation peu durable

Le respect de l’environnement s’impose lentement dans l’organisation du salon, qui donnera pourtant la parole aux acteurs du tourisme responsable.

«IFTM-Top Résa n’est pas un bon exemple. Nous sommes en retard sur l’intégration du développement durable dans l’organisation », reconnaît Vincent Lhoste, directeur du salon qui ouvrira ses portes le 21 septembre à Paris. Une initiative pour proposer des stands en carton recyclé a bien été envisagée, mais n’a pas abouti : trop chère et ne répondant pas aux attentes des exposants. « Nous sommes dépendants des prestataires. De plus, le développement durable n’était ni une demande des exposants ni de Reed Expositions France », poursuit le directeur. La société organisatrice, Reed, a déjà engagé des démarches en ce sens (valorisation de la moquette, collecte sélective des déchets, stands éco-conçus…), mais lors de salons thématiques. Il existe aussi un service d’accompagnement aux organisateurs sur le sujet, proposé gratuitement par Viparis, gestionnaire du site de la Porte de Versailles. Celui-ci aurait pu fournir un outil d’évaluation rapide des rejets de CO2 de la manifestation. Mais Reed préférerait attendre de développer le sien et ne veut pas faire de greenwashing, c’est-à-dire communiquer sans agir, d’après Vincent Lhoste. « Là où je peux intervenir, poursuit-il, c’est sur la sensibilisation des professionnels. » Des associations seront hébergées gratuitement dans un pavillon « Tourisme responsable », comme l’Union nationale des associations de tourisme, Ecpat, la Coalition internationale pour un tourisme responsable ou Agir pour un tourisme responsable. « Sans cette initiative, nous n’aurions pas été présents », explique Julien Buot, de l’Association pour un tourisme équitable et solidaire. Le salon donnera aussi la parole à Massive Good, qui récolte des dons sur les billets d’avion pour Unitaid. Enfin, deux conférences autour du tourisme responsable seront organisées : « Tourisme responsable, réalité ou marketing ? » et « Métiers et opportunités dans le tourisme responsable ».