Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

IFTM Top Résa, un bon millésime 2010

Le salon a su tenir ses engagements et répondre aux besoins hétérogènes de ses exposants grâce notamment au concept des villages et des espaces thématiques. Il sera développé l’an prochain.

En signant le retour de grandes marques et ouvrant ses allées aux acteurs du voyage d’affaires, Vincent Lhoste a tenu son pari. Les critiques ont été rares et chacun a trouvé des raisons de se satisfaire de cette édition. La grève de jeudi n’a pas réussi à déstabiliser le déroulement du salon, les deux premières journées ayant fait carton plein, laissant au vendredi, une fréquentation peu qualitative et en recul. « Nous estimons avoir perdu 10 à 15% de visiteurs la journée du jeudi » analyse Vincent Lhoste, directeur général du salon IFTM Top Résa. Avec 27 100 participants et une hausse de 4,7 % par rapport à 2009, l’exercice de la fréquentation a été réussi, même si l’enjeu cette année portait sur un visitorat plus qualifié et surtout acheteur.

UN BILAN TOURNÉ VERS L’AVENIR

Parmi les nouveautés introduites cette année, le village des réseaux « a été un vrai succès et nous avons reçus des commentaires très positifs » a indiqué Vincent Lhoste. La deuxième édition du Village des TO a lui aussi satisfait les exposants, « il pourra s’agrandir l’année prochaine » estime le directeur général du salon tout en rappelant que sur 61 tour-opérateurs exposants, seuls un tiers était présent dans le village, « cette formule ne convient pas forcément pas à tous ». Le risque de transformer le salon en un conglomérat de villages se pose dès maintenant pour l’organisateur. Autre satisfecit pour Reed, l’appropriation de l’événement par les acteurs du voyage d’affaires avec les conférences de l’ACTE, de l’AFTM, les lauriers du voyage d’affaires, « une très bonne nouvelle » pour Reed. En revanche, le système d’agenda de rendez-vous relancé cette année n’a semble-t-il pas rencontré son public. « Les chiffres risquent d’être assez décevants » prévient Vincent Lhoste. Techniquement le système est au point mais la communication autour de cet outil auprès des exposants et des visiteurs a pêché. « Nous avons beaucoup communiqué pourtant, il faudra sans doute permettre aux exposants d’envoyer leur agenda à leurs contacts privilégiés ». Dans le domaine logistique, « la gestion des flux d’arrivées a été meilleure et bien calibrée, l’accueil a été plus fluide ». Mais d’autres points, mineurs, sont à revoir. On pourra citer la température trop élevée, le manque de confort sonore dans les salles de réunion ou encore l’accès irrégulier voir impossible à Internet. Sur ce point, le groupe Reed a entamé des discussions avec le gestionnaire du Parc des Expositions, Viparis « pour étudier les réclamations de nos exposants, ces problèmes d’accès filaires sont inadmissibles » juge Vincent Lhoste. Des remboursements de ces prestations pourront être envisagés mais rien n’est encore décidé. La campagne de recrutement pour la 33e édition, du 20 au 23 septembre 2011 a d’ores et déjà commencé et de nouveaux villages thématiques sont sur les rails dédiés à l’oenotourisme, au tourisme culturel, au tourisme de golf et un dernier dédié au tourisme de Spa, thalasso et bien-être.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique