Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

IATA : 2014 a été l’année la plus sûre de l’aviation

L’an dernier, l'association a recensé 12 accidents mortels impliquant tous types d'appareils, à comparer avec une moyenne de 19 accidents de ce type entre 2009 et 2013.

Malgré plusieurs catastrophes aériennes meurtrières, l'aviation civile a connu en 2014 l'année la plus sûre de son histoire, selon le directeur de l'Association internationale des transporteurs aériens (IATA), ajoutant que l'industrie allait tout faire pour améliorer encore son bilan.

"En dépit du fait que la question de la sécurité aérienne s'est retrouvée à la une des journaux pendant une bonne partie de l'année 2014, il est sûr de prendre l'avion", a déclaré Tony Tyler, faisant référence aux deux crashs d’avions de Malaysia Airlines.

0,23 accident pour un million de vols

Il commentait, à Hong Kong, le rapport de son organisation sur la sécurité de l'aviation civile en 2014. L'IATA a recensé 12 accidents mortels impliquant tous types d'appareils, contre une moyenne de 19 accidents de ce type entre 2009 et 2013.

Le taux d'accident est "le plus faible" de l'histoire de l'aviation (0,23 accident pour un million de vols) soit un accident pour 4,4 millions de vols, selon le rapport. En 2013, ce taux était de 0,41.

641 morts en 2014

Toutefois, un nombre plus important de personnes a trouvé la mort en avion en 2014 : 641 personnes ont été tuées contre une moyenne de 517 morts par an entre 2009 et 2013, dit le rapport.

L'IATA n'a pas tenu compte dans son rapport du crash d'un Boeing 777 de Malaysia Airlines (vol MH17) abattu en juillet dans l'est de l'Ukraine (298 morts) car il ne s'agissait pas d'un accident.

Après la disparition restée mystérieuse à ce jour du vol MH370 de Malaysia Airlines le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, l'industrie aéronautique est déterminée à améliorer la traçabilité des appareils, a également souligné Tony Tyler. "L'industrie est unanime à penser qu'elle doit faire quelque chose pour améliorer les dispositifs de traçabilité", a-t-il dit.

Un suivi minute par minute dès 2016

Début février, l'agence onusienne Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a décidé d'imposer, à partir de 2016, le suivi minute par minute des avions en cas d'incident mais l'IATA avait souligné que bon nombre de compagnies n'allaient pas attendre pour améliorer la traçabilité des vols.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique