Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Énorme coup de filet chez les fraudeurs aériens

Une opération internationale ciblant les fraudeurs de billets d'avion a entraîné la détention de 153 personnes soupçonnées d'utiliser des billets achetés avec des carte de crédit volées ou fausses.

"La fraude des billets d'avion est, par nature, sans limite. La coopération internationale et l'entraide judiciaire sont efficaces dans notre lutte contre ce type de crime. Europol s'est pleinement engagé à jouer un rôle de premier plan dans ce travail grâce à ses capacités uniques", a déclaré Rob Wainwright, le directeur exécutif d'Europol.

Hier, l’Organisation internationale de police criminelle a annoncé avoir arrêté plus de 150 personnes soupçonnées d'avoir acheté des billets d'avion avec des cartes de crédit volées ou falsifiées.

Un mode opératoire du crime organisé

Cette vaste opération de police, menée du 6 au 8 juin, a impliqué 64 pays, 84 compagnies aériennes et huit agences de voyage en ligne, dans 230 aéroports du monde entier. Au total, 312 transactions suspectes ont été découvertes et 153 personnes empêchées de prendre leur vol, ont été interpellées interrogées par la police.

Durant cette enquête, les policiers ont découvert de nouveaux modes opératoires du crime organisé pour accéder aux zones de transit dans les aéroports ou faciliter le trafic de drogue ou l'immigration illégale. "Ce genre de fraude présente un risque important en matière de sécurité en permettant à des criminels ou des terroristes de voyager anonymement", a souligné le secrétaire général d'Interpol, Jürgen Stock.

Un coût faramineux

On estime que les achats frauduleux en ligne de billets d'avion entraînent des pertes pour l'industrie aérienne jusqu'à un milliard de dollars par an. Ces transactions en ligne sont très lucratives pour le crime organisé et facilitent souvent les activités criminelles plus graves, y compris l'immigration clandestine, la traite des êtres humains, la contrebande de drogue et le terrorisme.

"Au cours de l'action, plusieurs réservations pour différentes destinations étaient liées à la même organisation criminelle", a indiqué Europol. Les représentants des compagnies aériennes, des agences de voyages en ligne, des sociétés de cartes de paiement, Perseuss – la plate-forme d'examen des fraudes de l'industrie mondiale du voyage – et l'Association internationale du transport aérien (IATA), ont fourni des informations supplémentaires sur les transactions suspectes pendant l'opération.